Logement

Un Français sur deux souhaite augmenter la surface habitable de sa maison individuelle

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Maison individuelle

Les seniors plébiscitent les vérandas, tandis que les jeunes couples privilégient l’aménagement de combles, selon une étude du Crédoc réalisée pour Velux.

La maison individuelle continue de séduire les Français, qui en rêvent à 80 %. Parmi ceux qui ont réalisé leur rêve, 50 % souhaitent rester dans leur habitation sans travaux d’agrandissement, selon la note que vient de publier le Crédoc, en partenariat avec Velux. L’autre moitié des propriétaires se partage entre ceux qui envisagent un déménagement (22 %) et ceux qui veulent transformer leur maison pour gagner de l’espace habitable. 

 

Aménagement de combles vs véranda

 

C’est à ceux qui veulent gagner de l’espace que s’intéresse plus spécifiquement l’étude du Crédoc. 42 % d’entre eux préfèrent aménager les combles, tandis que 35 % préfèrent une véranda et 23 % une extension bâtie de la maison. En l’absence de combles aménageables (ce qui est particulièrement fréquent dans les régions de toits plats couverts de tuiles canal), la véranda obtient 57 % des préférences.

Phénomène intéressant, aménagement de combles et vérandas correspondent à des catégories sociales différentes. Ainsi, les jeunes actifs avec des enfants privilégient l’aménagement des combles. Ils veulent y créer des chambres, mais aussi des espaces de jeux ou un bureau, en lien avec le développement des loisirs à domicile et du télétravail. Les plus de 50 ans, moins préoccupés de l’accueil de jeunes enfants, sont davantage intéressés par la véranda, source de convivialité mais aussi de valorisation du patrimoine immobilier.

 

De l’air et de la lumière

 

Sollicité par Velux, le Credoc a également étudié les attentes des Français en matière d’éclairement naturel et de ventilation, les deux arguments forts du leader de la fenêtre de toit. Ces deux facteurs sont jugés plutôt ou absolument nécessaires par une grande majorité des personnes interrogées, avec des attentes particulièrement fortes pour les propriétaires de maisons en ville ou en banlieue.

La note du Credoc peut être consultée ici.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X