Industrie/Négoce

Un comité d’entreprise européen commun consacre la fusion Arcelor Mittal

Les représentants du personnel et la direction d’Arcelor Mittal ont conclu un accord de principe sur un Comité d’entreprise européen (CEE) commun, a indiqué jeudi la direction du géant mondial de l’acier, qui parle d’une étape « considérable » dans le processus d’intégration.
« Le nouveau CEE Arcelor Mittal représente plus de 130.000 employés » dans l’Union européenne à 27, est-il précisé dans un communiqué.

Le nouveau comité d’entreprise remplace le CEE qui existait chez Mittal d’une part et Arcelor de l’autre.
« Pour Arcelor Mittal, le dialogue social et l’implication des travailleurs sont des éléments clés du succès du groupe », a assuré Roland Junck, membre de la direction générale cité dans le communiqué.
Selon Jacques Laplanche, secrétaire du comité d’entreprise européen d’Arcelor cité également dans le communiqué de la direction, « c’est un bon accord qui dépasse les engagements des autres accords des entreprises métallurgiques ».

Focus

Repères


Des salariés luxembourgeois avaient dénoncé à plusieurs reprises la détérioration du climat social au sein de l’entreprise depuis le rachat d’Arcelor par Mittal Steel en 2006.
Depuis 1996 et la transposition d’une directive européenne, les entreprises de dimension européenne employant au moins 1.000 salariés sont tenues de mettre en place un comité d’entreprise européen, dont le rôle, cantonné au volet économique, est simplement informatif.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X