Energie

Un bilan Gaz 2014 très chaud

Mots clés : Gaz

Le bilan « Gaz » publié mercredi 21 janvier par GRTgaz donne la tendance des ventes d’énergie pour l’année 2014. Avec un recul de 16,5 % des consommations brutes de gaz sur son réseau par rapport à 2013, à 390 TWh, le gestionnaire de réseau de transport (GRT) de gaz enregistre le plus bas niveau de consommation brute de son histoire.

Il ne fait guère de doute que les résultats des énergéticiens seront déprimés. GRTgaz relève en 2014 un « recul de 16,5 % des consommations brutes de gaz sur son réseau » par rapport à 2013. À 390 TWh, le gestionnaire de réseau de transport (GRT) de gaz enregistre, pour son 10e anniversaire, le plus bas niveau de consommation brute de son histoire.

Cette chute des consommations est le fait d’une météo particulièrement clémente. L’année 2014 est considérée comme l’année la plus chaude que la France ait connue depuis que les statistiques météorologiques existent, souligne la société détenue à 75 % par GDF Suez et à 25 % par la Société d’Infrastructures Gazières. À cela s’ajoute le fait que 2013 a été une année froide notamment au premier semestre.

 

Effets climatiques corrigés

 

Reste qu’après correction des effets climatiques, la baisse de consommation s’affiche tout de même à – 5,4 % en 2014, à 420 TWh. Là également, il s’agit du plus bas niveau jamais enregistré. Le bilan par secteur montre une chute de 19,2 % des consommations brutes des distributions publiques, à 250 TWh. La baisse est ramenée à 2,2 % après corrections des effets climatiques. « La moitié (de cette baisse) est imputable à l’effet des politiques environnementales et l’autre moitié est liée aux comportements atypiques des consommateurs sur l’usage de leur chauffage, en fonction du climat », a expliqué Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz mercredi 21 janvier lors de la présentation du bilan 2014.

Si GRTgaz constate également une baisse de 6,1 % des consommations de gaz dans l’industrie (hors production électrique), le GRT fait toutefois état d’« une relative stabilité des volumes de gaz consommés par les clients industriels depuis 10 ans » autour de 125 TWh. Le secteur résiste, « c’est une bonne nouvelle pour le gaz et pour l’industrie française », a souligné Thierry Trouvé.

 

Baisse des quantités de gaz transportées sur le réseau

 

Ce n’est pas le cas de la demande de gaz pour la production d’électricité centralisée et pour les sites de cogénération. La chute est vertigineuse : – 34 % par rapport à 2013 et – 60 % par rapport à 2011. Ce secteur n’a consommé que 19 TWh de gaz l’année dernière. Il en avait consommé plus de 45 TWh en 2010 et 2011.

Conséquence de ces évolutions, les quantités de gaz naturel transportées sur le réseau de GRTgaz ressortent en baisse de 8,4 % en 2014 par rapport à 2013, à 583 TWh. La filiale de GDF Suez relève toutefois que les flux de transit ont permis de limiter la baisse de ces quantités transportées. Le transit de gaz vers l’Espagne et l’Italie a ainsi augmenté de 41 %, créant « une accentuation de la prédominance des flux Nord vers Sud ». Les importations via les terminaux méthaniers ont, elles, poursuivi leur recul en enregistrant une baisse de 19 %. Toutefois, un rebond en fin d’année dernière est à souligner.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Question de point de vue

    Baisse de 16,5% de la consommation de gaz nat en 2014. – Les gaziers et les économistes se désolent, relayés par les politiciens : baisse du PIB, – la planète se réjouit : baisse des consos = baisse des gaz à effet de serre! Pourvu que ça dure…
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X