Projets

Un appel à idées coopératif pour repenser l’aéroport de Nantes

Mots clés : Gares, aéroports

L’atelier citoyen né en décembre dernier pour proposer une alternative au transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes vient de lancer une forme innovante de concours : un appel à idées pour optimiser l’équipement actuel, bientôt saturé. «Des propositions illusoires et sans commune mesure avec la réalité des enjeux» répondent les partisans du projet de transfert.

C’est ce que l’on appelle une opposition constructive… et à des années lumières des actions violentes auxquelles les zadistes nous ont habitués sur le terrain ou dans les rues de Nantes. Il y a neuf mois, Ivan Fouquet et Franco Fedele, deux architectes opposés au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes publiaient une étude affirmant que le réaménagement de l’aéroport actuel coûterait deux fois moins cher qu’en construire un nouveau. Sur les bases de ce travail, ils ont lancé en décembre dernier un «atelier citoyen» afin de faire émerger toutes les idées pouvant optimiser l’aéroport actuel. Organisé par thématiques (aménagement, bruit, emploi, piste…) des idées ont commencé à naître, dont celle de lancer un grand concours coopératif. Soutenu par l’architecte Patrick Bouchain, cet appel à idées n’est pas un concours au sens classique du terme. «C’est un format inédit, alternatif: sans compétition, il ne met personne en concurrence bien au contraire, il cherche la coopération et le partage des idées» expliquent les initiateurs.

Ainsi, les propositions sont libres. A la manière d’un cadavre exquis les idées pourront être reprises entre les participants, elles pourront se répondre et se compléter avec une grande liberté. «Il s’agit de rechercher une intelligence collective et de faire circuler les idées de manière constructive» peut-on lire sur le site dédié à cet appel à idées.

 

Une collection de solutions simplistes

 

L’association Des ailes pour l’Ouest qui soutient le projet de transfert a vivement réagi à cette initiative. Pour eux, cet atelier «soi-disant neutre» n’est «qu’un regroupement de quelques opposants bien connus». «Contrairement à ce que disent les opposants, réaménager l’aérogare ne peut sérieusement pas se faire par une collection de solutions simplistes et incohérentes comme «Relocaliser le restaurant en toiture» où passe une multitude de gaines, câbles ou tuyaux, et qui nécessiterait de revoir les fondations du bâtiment ni conçu ni réalisé pour supporter de telles charges en toiture» affirment-ils dans un communiqué. Même chose pour la piste qui, selon eux, devrait être reprise sur toute son épaisseur ce qui conduirait à une interruption du trafic entre 3 et 6 mois. Pour la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), un simple resurfaçage est en effet insuffisant en raison de creux et de bosses importants et de la non-conformité de la piste aux normes de l’aviation civile internationale. En ajoutant la perte d’exploitation, la DGAC chiffre à 370 millions d’euros la rénovation complète de la piste et l’ensemble du tarmac… contre 25 millions pour la solution proposée par l’atelier citoyen.

Pour Des ailes pour l’Ouest, la démarche citoyenne des opposants n’est pas «à la hauteur des enjeux». « Un aéroport se construit dans une vision à long terme. Face à la croissance du trafic, l’une des plus fortes en Europe, à des mouvements d’avions qui ont augmenté de 30% depuis 2007 et augmenteront de 43% d’ici 2030 malgré un emport plus important, il est illusoire de maintenir l’aéroport sur le site actuel» affirme son président Alain Mustière.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X