Entreprises de BTP

TVA réduite : la CAPEB va jeûner sur le viaduc de Millau

Mots clés : Artisanat - Fiscalité - Ouvrage d'art - Tourisme - Travaux publics

Après avoir mobilisé en septembre à Rodez plus d’un millier de manifestants contre le passage de la TVA à 10 % dans le bâtiment, la CAPEB de l’Aveyron ne baisse pas les bras. Patrick Bouhnol, son président, et son homologue de la Lozère, Jean-Michel Marques, vont entamer le 28 octobre une opération de jeûne de quatre jours sur viaduc de Millau. Patrick Bouhnol explique les motivations des artisans du bâtiment et des travaux publics.

Dans quel contexte s’inscrit votre action ?

La manifestation nationale du 13 septembre dernier, malgré son indéniable ampleur, n’a pas permis de nous faire entendre comme nous le méritions. L’heure est grave pour nos entreprises. Les radiations dans les chambres de métiers s’accélèrent. De plus en plus d’artisans s’installent en auto-entrepreneur. La structuration du corps artisanal est en jeu. Il est paradoxal de voir le législateur laisser s’installer une dégradation de la qualité des entreprises, dans une période où on demande du savoir-faire et des objectifs liés à la performance énergétique. Selon les dernières données de la CAPEB, la région Midi-Pyrénées est, avec le Limousin, celle qui enregistre le plus fort recul d’activité : – 6 % entre le 2e trimestre 2012 et le 2e trimestre 2013. Au niveau national, l’activité a ralenti de 4 % sur la même période.

 

A qui vous adressez-vous ?

Notre action s’adresse à tous les artisans du bâtiment et des travaux publics de France que nous invitons à venir nous rejoindre sur le belvédère du viaduc de Millau le 31 octobre. Nous avons choisi cet endroit car l’ouvrage, mondialement connu, a une force symbolique très forte. Nous ne sommes pas seuls. Les présidents des Unions régionales du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées ont appelé leurs adhérents à nous soutenir. L’Aquitaine est aussi solidaire. Nous espérons mobiliser plus d’un millier des personnes pour interpeller le gouvernement et le président de la République. Il doit recevoir très rapidement notre président national Patrick Liébus. En tant que présidents de confédérations, nous avons un devoir de résultat. Nous nous sommes engagés auprès de nos adhérents à faire avancer le débat sur la TVA à taux réduit, la suppression de l’écotaxe pour les activités des entreprises du bâtiment, des travaux publics et de transports, ainsi que sur le statut des auto-entrepreneurs. La question des travailleurs étrangers n’est pas notre propos. La Capeb n’oublie pas en effet que l’immigration a été un élément essentiel de la reconstruction au lendemain de la seconde guerre mondiale.

 

Les annonces récentes d’une TVA à 5,5 % pour les travaux de rénovation thermique et pour la construction de logements sociaux ne vont-elles pas dans le bon sens ? 


C’est largement insuffisant, car le champ des travaux est très restreint. Dans le cadre de travaux d’isolation d’un toit, par exemple, à part l’isolation en elle-même, tous les travaux secondaires seront facturés à 10 %. Nous plaidons pour un taux global à 5,5 % concernant l’ensemble des travaux d’entretien et de rénovation des logements. Enfin, la TVA à 5,5 % pour les logements sociaux, dans l’absolu, c’est peut-être une bonne chose mais ce marché est rarement accessible aux petits artisans.

 

 

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    MB

    Si l’on veut sauver le savoir-faire Français, il faut maintenir les artisans et non les faire disparaître. Le patrimoine Français est d’une grande richesse, il faut poursuivre sa rénovation. Pour cela, il faut ramener le taux de TVA à 5 % pour l’ensemble des travaux de rénovation.
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X