Aménagement

Trois équipes en lice pour la consultation urbaine et territoriale Aix-Marseille-Provence

Désignées parmi neuf équipes présélectionnées, elles seront pilotées par Christian Devillers, David Mangin et Finn Geipel.

L’hypothèque du recours d’Antoine Grumbach et Yves Lion levée (le tribunal administratif de Marseille a rejeté leur demande le 7 avril), la mission interministérielle pour le projet métropolitain Aix-Marseille-Provence va présenter le 17 avril à Marseille, au Théâtre de la Joliette, puis le 12 mai à Paris, à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, les trois équipes retenues dans le cadre de la consultation urbaine et territoriale lancée il y a quelques semaines. Cette consultation vient prolonger le travail de préfiguration engagée par la mission métropolitaine depuis deux ans avec les acteurs locaux… mais sans les élus et la démarche s’est également accompagnée de l’élaboration d’un Livre Blanc sur les transports, l’enjeu principal de structuration de cet ensemble de 93 communes et de 1,8 million d’habitants.

Sélectionnés par un jury de personnalités parmi neuf équipes qui avaient été préalablement admises à concourir, ces trois groupements, très largement pluridisciplinaires, sont composés de:

Christian Devillers (Devillers & associés), mandataire, avec Corinne Vezzoni, Thoerit + (port et développement économique), Transmobilités (mobilités), Embix (numérique, énergie, mobilité), Jean Blaise (culture), Jean Viard (sociologie, économie), Alain Bourdin (urbanisme, sociologie), Dominique Gaudron (économie du tissu provençal), Jérôme Dubois (sociologie), Manuel De Forn, (économie métropolitaine), Cepri (risque inondation);

David Mangin (Seura Architectes), mandataire, avec Jornet Llop Pastor, (architecture et urbanisme), Coloco (paysage), Transitec (mobilité), Orgeco (socio-économie), Jean-Michel Savignat (architecture et urbanisme), H. Sturm (artiste marcheur), Barcelona Regional (énergie et environnement);

Finn Geipel (Lin), mandataire, avec Smets Consultants in Urbanism, Org (urbanisme et architecture), Zus (paysage), Egis (mobilité, développement territorial, environnement et programmation urbaine), CMN Partners (économie des territoires), Repérage Urbain (sociologie), Yes We Camp (interventions artistiques et participatives), Michael Kleyer (écologie urbaine et paysagère), Joseph Hanimann (philosophie, société, culture), Susanne Otto (architecture et urbanisme, consultant relais local), Lia (laboratoire de recherche en architecture et urbanisme de l’université de Berlin, chaire de Finn Geipel).

Originalité de cette consultation, ces trois équipes ne vont pas entrer en concurrence mais vont s’attacher au cours des prochains mois à proposer chacune une vision prospective de la future aire métropolitaine, complétée par quelques projets démonstrateurs, qui pourraient être opérationnels à court et moyen termes. La variété de leur contribution et de leur analyse servira à nourrir le futur projet métropolitain Aix-Marseille Provence que les élus aux commandes de cette métropole devront porter dès 2016. Mais pour l’heure, la mise en place de cette métropole Aix-Marseille paraît toujours aussi incertaine, continuant à opposer une majorité d’élus locaux hors Marseille, au projet institutionnel du gouvernement.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X