Commande publique

Trois bonnes pratiques pour un achat public efficace

Mots clés : Innovations - Réglementation

Dans un contexte de restrictions budgétaires, les acheteurs publics doivent faire des économies tout en relevant le défi de réduire les délais de paiement et de stimuler l’innovation. La création d’une centrale d’achat public ou d’un « Portail fournisseurs » ou l’instauration de contacts en amont avec les entreprises peuvent être des solutions. Focus sur trois bonnes pratiques détectées par « Le Moniteur » ces derniers mois.

Mutualiser ses dépenses via la création d’une centrale d’achat public

L’Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher et le Loiret ont créé la centrale d’achat Approlys. Celle-ci massifie, coordonne et gère la passation des marchés publics de ses adhérents, afin qu’ils bénéficient d’économies directes et indirectes (effets de volume sur les prix ; exonération des procédures ; gain de temps). Ses membres sont associés en amont pour définir le besoin, et assurent en aval l’exécution des contrats. Les moyens humains et matériels sont mutualisés sans création de poste : huit équivalents temps plein sont mis à disposition par les trois départements fondateurs.

Voir « Le Moniteur » du 12 septembre 2014

 

Faciliter les échanges avec ses fournisseurs via un espace Internet

La Ville de Paris dédie un portail aux relations avec ses 30 000 fournisseurs pour faciliter les échanges. Les fournisseurs voient, en temps réel, où en sont les traitements depuis les bons de commande jusqu’aux règlements –  même ceux des sous-traitants. Le site Internet contribue à réduire les délais de paiement du fait de la dématérialisation. En outre, les agents de la Ville, qui sont moins sollicités pour répondre aux questions, ont plus de temps pour liquider les factures.

Voir « Le Moniteur » du 7 novembre 2014

 

Bénéficier du rendement de l’innovation suscitée

Le ministère de la Défense permet aux entreprises de déposer leurs innovations sur son site Internet. Elles ont aussi la possibilité de contacter directement les acheteurs – dont les coordonnées sont en ligne – pour les présenter. Le Service d’infrastructure du ministère a lancé sur le site une demande d’information – hors Code des marchés publics – pour l’achat d’un container inédit de 50 douches totalement autonome en énergie pour savoir quelles solutions existaient sur le marché. Pendant six semaines, les entreprises ont pu prendre connaissance du projet et du besoin, en estimer la faisabilité, et présenter leurs solutions sans dévoiler d’offre. « Puisque nous suscitons cette innovation, l’Etat bénéficiera en partie du retour sur investissement et aura un droit de regard sur l’utilisation du produit », explique le ministère.

Voir « Le Moniteur » du 14 novembre 2014

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X