Entreprises de BTP

« Tristes records » par Jean-Philippe Defawe

Le soir même où notre confrère Le Bulletin européen du Moniteur fêtait son 15ème anniversaire en compagnie de trois des plus belles entreprises de BTP au monde, l’on apprenait que l’espagnol Sacyr Vallehermoso poursuivait son offensive sur Eiffage en montant jusqu’à 15% de son capital.
Si les débats sont restés courtois, la tension était néanmoins palpable chez des dirigeants qui sont pourtant habitués à prendre des coups. Mais force est de reconnaître que le contexte économique international est devenu particulièrement hostile.
Selon des chiffres publiés vendredi par la société d’études Dealogic, les offres publiques d’achat inamicales lancées dans le monde au premier trimestre 2006 ont totalisé un montant jamais vu depuis le dernier trimestre 1999 ! Trente-neuf OPA non approuvées par la société cible ont été lancées de janvier à mars, pour un montant total de 193,3 milliards d’euros. Il faut remonter au quatrième trimestre 1999, au plus fort de la bulle technologique et financière, pour trouver un montant supérieur.
Le secteur de l’énergie a contribué particulièrement à ce boom, avec l’offre du groupe allemand EON sur l’espagnol Endesa, d’un montant voisin de 30 milliards d’euros ou les 50 milliards d’euros que le groupe italien Enel serait prêt à engager pour s’emparer du français Suez.
Autre OPA autant spectaculaire qu’inamicale, celle du numéro un de l’acier Mittal Steel sur son concurrent Arcelor, d’une valeur de 18,6 milliards d’euros. Sans parler de celle de Saint-Goabin sur BPB l’année dernière…
Souhaitons donc à Jean-François Roverato de pouvoir éviter à son groupe de rejoindre cette liste prestigieuse mais néanmoins funeste.

Jean-Philippe Defawe est rédacteur en chef du Moniteur-expert.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X