Chantiers

Tribunes coulissantes au Stade de France

Mots clés : Bibliothèques, centres de documentation et de consultation d'archives - Établissements industriels, agricoles, ICPE - Établissements sportifs couverts - Sport

Le Moniteur ouvre ses archives et revisite l’actualité du BTP « il y a 15 ans ». Cette semaine, la construction des tribunes basses sur le chantier du Stade de France.

En juillet 1997, le chantier du Stade de France (Saint-Denis) entre dans une nouvelle phase : l’installation de la tribune basse, qui a la particularité d’être constituée de gradins mobiles. « Composés de dix éléments distincts, géométriquement identiques par paires, ils portent 25 000 fauteuils, susceptibles d’être déplacés horizontalement selon l’utilisation qui est faite du stade : football/rugby d’une part, athlétisme d’autre part », précisait Guillaume Delacroix du « Moniteur ». Pourquoi ce dispositif ? Pour éviter qu’un spectateur assis en tribune basse ne se voie séparé des joueurs par une piste de course.


Deux principes sont donc nécessaires : faire coulisser ces tribunes basses d’avant en arrière et, lorsqu’elles sont en position « match », c’est-à-dire avancées, lever une plate-forme de béton afin de placer des gradins escamotables dans le vide entre les tribunes haute et basse. Ces trente-deux dalles, pesant 40 tonnes chacune, sont soulevées et rabaissées par 192 poteaux télescopiques et deux chariots élévateurs télescopiques par dalle. Le recul des tribunes en position « athlétisme » se fait à l’aide de rails démontables placés sur la dalle abaissée et sous la tribune. « Ces ‘‘ U ’’ métalliques apportés en tronçons de 2,40 mètres servent de guide sur environ 15 mètres à des sabots enrobés de plastique dur, préalablement glissés sous le pied des poteaux des fermes, à l’arrière des tribunes », détaille Guillaume Delacroix.


La partie inférieure des tribunes n’utilise pas les rails, mais est mise en sustentation grâce à des coussins d’air comprenant chacun trois chambres à air. Le coefficient de frottement est ainsi réduit à 1 % pour chacun des segments pesant environ 600 tonnes. « L’ensemble gradins mobiles plus dalles représente un poids de 10 000 tonnes. Leur déplacement sur 15 mètres mobilise une vingtaine de personnes pendant quatre à cinq jours. Un aller-retour de gradins coûtant approximativement 2 millions de francs (305 000 euros), tout laisse à penser que la gestion du calendrier des manifestations du Stade de France exigera un maximum de rigueur !…», concluait Guillaume Delacroix.

 

FICHE TECHNIQUE Concédant : ministère de la Jeunesse et des Sports. Concessionnaire maître d’ouvrage et exploitant : Consortium SDF (Bouygues, GTM-Entrepose, SGE). Architectes : Macary-Zublena et Costantini-Regembal. Entreprises : GIE Stade construction (Bouygues, Dumez-GTM, Campenon Bernard SGE).

 

Et aussi…

Le gouvernement fédéral américain envisage d’équiper ses 500 000 bâtiments de toitures solaires pour réduire les émissions de dioxyde de carbone et créer 70 000 emplois.

Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la Solidarité, annonce en juin 1997 son intention d’opérer une « refonte » de la taxe professionnelle. « L’objectif est d’opérer une nouvelle répartition des prélèvements entre les PME et les grandes entreprises », indique-t-elle.

 

Vu dans « LE MONITEUR » N° 4884 DU 4 JUILLET 1997

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X