Social

Travaux publics: plus de 7000 patrons et salariés mobilisés

Mots clés : Travaux publics

Les principaux rassemblements ont eu lieu à Strasbourg, Mulhouse et autour des barrages filtrants de Lorraine.

Avec près de 7000 manifestants disséminés sur une vingtaine de sites, la journée d’action de la filière TP a atteint les objectifs fixés par les cinq fédérations régionales des travaux publics (FRTP) du Grand Est. L’opération la plus importante a eu lieu à Strasbourg, où un impressionnant cortège de 600 camions et véhicules a acheminé au Wacken 1500 patrons et salariés issus des entreprises régionales et des majors. Des élus ont rejoint la manifestation, à commencer par le président de la Région Alsace, Philippe Richert, venu rappeler que sa collectivité a maintenu son effort d’investissement pour 2015, à rebours de la plupart des exécutifs locaux. Le président de la FRTP Alsace, René Studli, a réitéré sa revendication de «revoir la baisse drastique des dotations», qui pourrait conduire à «diviser l’activité de moitié d’ici trois ans». Il a ensuite mené une délégation à la préfecture de région. Près de 1500 personnes se sont également retrouvées au parc-expo de la Metzau à Mulhouse, à l’appel de la fédération des travaux publics mais aussi de la FFB et de la Capeb locales.

 

Pédagogie auprès des usagers

 

La mobilisation a été forte aussi en Lorraine, où le président de la FRTP régionale, Patrice Haltebourg, estime «entre 1700 et 2000 personnes» le nombre de professionnels mobilisés dans les 14 barrages filtrants organisés autour de Metz, Nancy, Epinal, Thionville, Verdun et Phalsbourg. «Nous avons reçu un bon accueil des usagers, à qui ont été remis des tracts expliquant la situation de nos entreprises et l’apport des TP à la collectivité», précise le dirigeant, qui se félicite aussi de la présence de professionnels liés aux TP comme les loueurs de matériel. La FRTP estime que 80 maires se sont joints aux différentes opérations, et avait obtenu la veille une rencontre avec le président de région.

 

Communication sur les chantiers en sommeil

 

Le nombre de manifestants était moindre en Bourgogne et en Franche-Comté, où les exécutifs régionaux ont lancé des plans de soutien ces derniers mois. Une opération escargot a cependant été organisée aux accès sud et nord de Dijon, en présence de 300 patrons et salariés des entreprises locales. En Franche-Comté, des banderoles ont été disposées sur une dizaine de sites stratégiques correspondant aux chantiers en sommeil dans la région. Entre 1500 et 2000 personnes avaient manifesté lundi à Châlons-en-Champagne, portant à plus de 7000 le total de professionnels mobilisés sur deux jours.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X