Entreprises de BTP

Travaux publics, enfin la reprise ?

Mots clés : Travaux publics

Selon le dernier bulletin de conjoncture de la Fédération nationale des travaux publics, le redressement de l’activité se confirme progressivement, avec des hétérogénéités fortes suivant les régions et les spécialités.

Un signe de reprise dans le secteur des travaux publics ? Selon le dernier bulletin de conjoncture de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), l’activité s’améliore progressivement . Après avoir chuté de 15% ces deux dernières années, elle connaît une progression de 2,7% depuis le début de l’année (+2,1% en avril par rapport à avril 2015). Mais la Fédération tempère tout de suite ce constat. « Malgré ces signaux de redressement, le montant des travaux réalisés demeure très bas et retrouve seulement le niveau enregistré 10 ans auparavant », analyse-t-elle dans le bulletin. En outre, cette inflexion positive n’est pas encore tangible pour tous les territoires et tous les métiers, et le nombre d’entreprises de TP défaillantes est en augmentation (+21% de mars à mai par rapport à décembre 2015-février 2016).

 

Marchés conclus et prises de commande en hausse

 

Les signaux positifs se retrouvent aussi dans les prises de commandes. Les marchés conclus augmentent ainsi de 10,3% en avril 2016 par rapport au même mois de l’année précédente. Sur les cinq premiers mois de l’année, les prises de commandes affichent également une évolution dynamique (+11,5%), ce qui laisse « présager une consolidation de la reprise d’activité ces prochains mois ».

 

Intérim qui rit, emploi permanent qui pleure

 

Côté emploi, le constat est mitigé. Les heures travaillées par les ouvriers permanents restent en recul (-3,4% en avril par rapport à avril 2015), tout comme les effectifs (-2,7%). « Depuis le début de l’année, les effectifs sont toutefois en voie de stabilisation », note la FNTP. En revanche, le nombre d’heures d’interim progrese de 23,8% en avril 2016 par rapport à avril 2015. Après 40 mois de baisse continue, les heures intérimaires affichent, enfin, une tendance positive sur ces 12 derniers mois.

Au final, conclut le bulletin, « les récentes annonces de François Hollande au Congrès des maires en faveur de l’investissement local constituent un signal positif qui pourrait permettre à l’activité de reprendre plus franchement à partir de 2017″.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X