Entreprises de BTP

Travaux publics: en octobre, la baisse d’activité a été plus contenue

Mots clés : Travaux publics

Selon le dernier bulletin de conjoncture de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), les travaux réalisés en octobre ont continué de diminuer mais sur un rythme atténué par rapport au début de l’année. Les TP devraient néanmoins clôturer 2015 sur une chute de 8% sur un an.

Bruno Cavagné, Président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), l’indiquait dans nos colonnes le 13 novembre dernier: « nous entamons le 17e mois de baisse consécutive de notre activité, et nous allons terminer l’année sur une chute de 8 % sur un an ». Le dernier bulletin de conjoncture de la FNTP pour le mois d’octobre confirme cette tendance baissière, même si la chute s’adoucie en cette fin d’année . Dans la lignée du mois de septembre, les travaux réalisés en octobre ont continué de diminuer (-2,9% en euros courants par rapport à octobre 2014) mais sur un rythme atténué par rapport au début de l’année. Ce plus faible repli de l’activité « limite » la baisse sur 3 mois glissants à -5,6%. Mais depuis le début de l’année, l’activité a bien reculé de -8,1%.

La chute des marchés conclus a légèrement ralenti. Ils se contractent en octobre 2015 de -6,7% en euros courants par rapport à octobre 2014 mais se stabilisent à leur niveau des mois précédents. Sur les 12 derniers mois (de novembre 2014 à octobre 2015), ce recul est désormais de -12,2% en cumul contre -15,1% il y a un mois.

L’ajustement à la baisse sur l’emploi permanent se poursuit, en revanche, au même rythme. En octobre 2015, la réduction des effectifs ouvriers permanents depuis janvier est de -4,7% tout comme les heures travaillées totales qui continuent de diminuer à -6,1% depuis le début de l’année. Ces tendances ne laissent donc pas présager d’embellie à court terme sur  l’emploi permanent.

Enfin, l’ajustement sur l’emploi intérimaire s’atténue. En octobre 2015, les heures intérimaires restent stables par rapport à octobre 2014. Le repli du nombre d’heures travaillées par les intérimaires depuis le début de l’année est néanmoins à -13,5% (non cvs-cjo).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X