Aménagement

« Travaux pratiques » par Gilles Davoine

On le sait, les deux secteurs contribuant le plus à l’émission de gaz à effet de serre sont le bâtiment et les transports. Soit les deux fondamentaux sur lesquels s’appuie tout projet de nouveau quartier : l’art de faire la ville est bien de configurer dans l’espace des pleins (constructions) et des vides (espaces publics) mais aussi de prévoir comment se déplacer entre les uns et les autres.

Construire des bâtiments économes, voire auto-suffisants, en énergie ne va pas sans la nécessité de limiter l’utilisation de la voiture et donc de proposer une offre alternative (tram, bus, vélo..) suffisamment adaptée et attractive, ou de mieux utiliser l’eau de pluie le plus souvent possible, à la place d’une eau potable qui sera de plus en plus rare et chère à produire. Mais aussi d’organiser le voisinage des logements sociaux, des logements privés et des bureaux pour ne pas renforcer la discrimination sociale et la formation de ghettos urbains.

Vaste programme, qui se heurte bien souvent aux habitudes acquises, aux égoïsmes individuels, ou au fonctionnement du marché, mal préparé à de telles perspectives. Il n’empêche: l’urbanisme, situé à la croisée des enjeux à venir doit constituer une sorte de laboratoire du quotidien, un atelier de travaux pratiques, pour expérimenter ce qui reste souvent à l’état de théorie -ou de voeu pieu- et qu’on appelle le développement durable.

Gilles Davoine est chef du service aménagement du Moniteur et responsable du numéro spécial « Aménagement 2007 » diffusé avec « Le Moniteur » du 27 avril (pour les abonnés).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X