Energie

Transition énergétique : Ségolène Royal veut rendre sa loi « irréversible »

Mots clés : Gouvernement

Pour ses derniers mois à son poste, la ministre de l’Environnement entend mettre les bouchées doubles pour que les décrets d’application de la loi de transition énergétique promis soient enfin publiés. Quitte à lever le pied sur les nouveautés.

Ce n’était pas encore un pot de départ, mais la conférence de presse de rentrée de Ségolène Royal n’avait rien d’un coup d’envoi. Mardi 6 septembre, la ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer tenait « à faire le point et tracer les perspectives ». En fait, il s’agissait essentiellement d’assurer le service après-vente des textes majeurs qui ont jalonné son action ministérielle.

A quelques mois des élections législatives et présidentielles, le temps des grandes réformes est bel et bien passé. Les professionnels doivent se contenter, du côté des nouveautés, d’un nouvel appel d’offres de 3 ans sur les installations solaires sur bâtiments. Portant sur une capacité de 1 350 MW, il fait suite à la précédente initiative qui concernait le développement de centrales solaires au sol.

Si la ministre de l’Environnement a peu d’annonces à formuler, elle a tout de même beaucoup de choses à dire. Elle souhaite, en particulier, s’assurer de la pérennité de son action ministérielle. C’est pourquoi la présidente de la COP 21 parcourt le monde pour éveiller « la conscience climatique universelle » et que soit ratifié l’accord de Paris. C’est aussi la raison pour laquelle la ministre de l’Environnement met la pression à ses équipes pour produire au plus vite les textes d’application de « ses » lois majeures : la loi de transition énergétique (LTE) et celle portant sur la biodiversité.

 

« Travail acharné »

 

On promettait un « été chaud » aux fonctionnaires chargés de la rédaction des décrets d’application de la LTE. Il semble qu’ils n’aient pas chômé… mais l’automne ne s’annonce pas de tout repos. 77 décrets d’applications sur 103 ont été publiés (8 sont actuellement soumis au Conseil d’Etat et 8 autres sont encore en concertation). « Nous avons réussi un exploit grâce à un travail acharné » se félicite la ministre, qui souhaite ardemment « rendre irréversible l’application de la loi de transition énergétique ». En particulier, « la réglementation sur la construction a beaucoup avancé », précise Ségolène Royal, qui a par ailleurs rappelé que les 400 territoires à énergie positive, bénéficiaires du fonds de transition énergétique, ont entrepris –entre autres- la rénovation de 600 bâtiments publics.

Adoptée le 20 juillet, la loi biodiversité doit elle aussi donner lieu à la publication de textes d’application en cascade. Et là encore, hors de question de prendre son temps. « Tous les décrets sont écrits, ils sont partis au Conseil d’Etat ce matin et seront très rapidement publiés », annonce fièrement la ministre. Là encore, Ségolène Royal désire terminer ce qu’elle a entamé : « La loi, après sa promulgation, sera appliquée avant la fin de l’année ».

Il faudra s’y tenir. En 2017, le temps sera compté.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X