Paysage

Transition écologique : Brune Poirson compte sur la filière verte

Mots clés : Démarche environnementale - Gouvernement

« Les professionnels du paysage ont un rôle crucial à jouer dans la transition écologique »,  proclame la secrétaire d’Etat auprès de Nicolas Hulot, dans la première interview d’un représentant du gouvernement d’Edouard Philippe consacré à la politique paysagère de l’Etat. Brune Poirson a répondu aux questions de Paysage Actualités, dans l’édition à paraître ce mois-ci.

L’Etat confirme et amplifie l’élan du plan national d’actions pour le paysage, lancé en septembre 2014 par Ségolène Royal. Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique, souligne la concrétisation, au cours des dernières semaines, de deux mesures de ce plan : le 13 octobre, la restitution de la session 2016 de l’Atelier des territoires a consolidé l’approche paysagère de la requalification des espaces périurbains ; et le 22 septembre, l’annonce du dispositif d’accès au statut de paysagiste concepteur a conforté le statut  légal de cette profession réglementée depuis la loi Biodiversité de 2016.

 

Hommage aux paysagistes concepteurs

 

Les bénéficiaires de ce statut apprécieront l’hommage officiel : « Nous encourageons le recours aux paysagistes concepteurs qui, à travers les projets d’aménagement qu’ils conduisent, apportent des réponses sobres et efficaces pour mettre en oeuvre concrètement les différentes politiques nationales ». Autre confirmation, la relance du Grand prix national du paysage se traduira par l’ouverture de la session 2018 « dans les prochains mois », annonce Brune Poirson, dans l’interview à paraître dans Paysage Actualités de novembre 2017. L’Etat renforce sa politique de stimulation et de mutualisation des plans paysage : à partir de 2017, les appels à projets lancés dans ce but obéissent à un rythme annuel, au lieu d’une fois tous les deux ans depuis 2013. Le 11 juillet dernier à l’issue de la dernière session, le nombre de membres du club Plans paysage est passé de 50 à 77.

 

Héritière assumée

 

L’encouragement apporté aux huit projets d’agences régionales pour la biodiversité offre un autre signe de continuité et d’amplification de l’héritage de Ségolène Royal : « Ces dynamiques de création augurent de nouvelles synergies entre l’État et ses partenaires territoriaux pour une mobilisation renforcée de tous les territoires », s’enthousiasme la secrétaire d’Etat, révélée par cette interview dans le rôle de madame Paysage du gouvernement, au sein du ministère de Nicolas Hulot.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X