Projets

Tour Triangle: Anne Hidalgo conteste le «non» des élus parisiens

Mots clés : Etat et collectivités locales

Considérant que le secret du scrutin décidé préalablement n’avait pas été respecté, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a déclaré lundi 17 novembre que le vote des conseillers sur la tour Triangle était «nul». Le résultat, par 83 voix contre 78, était défavorable au projet de construction de la tour à la Porte de Versailles.

Les élus de Paris ont voté en défaveur de la tour Triangle… mais le scrutin a été considéré comme «nul». C’est en tout cas ce qu’a estimé Anne Hidalgo, la maire, ce lundi 17 novembre, alors qu’une délibération portant sur des points techniques et notamment le déclassement du terrain d’assiette du projet d’immeuble de 180 mètres à la porte de Versailles avait été rejetée. Ainsi 83 voix se sont prononcées contre le texte – et par extension contre cette tour conçue par les architectes suisses Herzog et De Meuron pour la société Viparis – tandis que 78 conseillers ont voté pour. Sur 162 votants, un bulletin nul et 161 votes exprimés ont été dénombrés.

 

Des élus ont brandi leur bulletin de vote

 

La position de la maire, qui a aussitôt provoqué un tollé, a fait suite à une demande du groupe PS – qui a été acceptée – de procéder, pour la délibération en question, à un vote à bulletin secret, et non pas comme à l’accoutumée par un vote à main levée «afin de permettre à chacun de voter en conscience et à l’abri des pressions». Mais pendant le scrutin, nombre de conseillers de Paris opposés au projet ont ostensiblement brandi leur bulletin jaune, pour bien montrer qu’ils votaient contre.

«La loi n’a pas été respectée. La jurisprudence constante du Conseil d’Etat précise que lorsqu’il y a mise en cause du secret de vote, chaque bulletin ayant fait l’objet d’une publicité peut être annulé. Nous avons les documents à l’appui. La séance a été filmée», a déclaré Anne Hidalgo qui a donc décidé, au vu des cinq voix d’écart, de déférer le vote au préfet (contrôle de légalité) et au Tribunal administratif.

 

Différents scénarios

 

Plusieurs scénarios sont désormais envisagés: soit les bulletins montrés pendant l’exercice du vote – une douzaine, selon l’exécutif – sont considérés comme nuls et alors la délibération sera adoptée; soit le scrutin est annulé et il sera procédé à un second vote à bulletin secret. Deux options sont alors possibles: soit le vote est positif et la délibération est adoptée; soit le vote négatif est confirmé «mais au moins, il sera légal», a souligné Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme d’Anne Hidalgo.

La présidente du groupe UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui avait appelé à voter contre la délibération, a aussitôt réagi à la décision de la maire de Paris. «Le vote est acquis, il vous est défavorable, prenez-le en compte», a-t-elle lancé avant de dénoncer «une entorse à la morale politique», «un déni de démocratie» et une «forfaiture». «Quand j’ai dit que nous montrerions nos bulletins, Anne Hidalgo a dit «si vous voulez». Si elle désapprouvait, il ne fallait pas attendre le résultat», a-t-elle ajouté.

 

Promesse de bail à construction

 

L’exécutif municipal n’est pour l’instant pas en mesure de préciser combien de temps va prendre cette saisine en référé du préfet et de la justice administrative alors que le protocole signé en juillet 2011 entre la Ville de Paris et la SCI Triangle prévoit une signature de la promesse de bail à construction avant le 31 décembre 2014. «Je souhaite que cela aille vite. Nous verrons ce que nous dirons le préfet et le tribunal administratif.», a simplement répondu la maire de Paris.

 

Focus

Tour à tour...

Au début de la séance Conseil de Paris du 17 novembre, l’adjoint en charge de l’urbanisme Jean-Louis Missika s’était amusé à rappeler la délibération votée en 1903 qui demandait la destruction de la tour Eiffel. Un parallèle qu’il n’a semble-t-il pas été le seul à faire …

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Comparaison n'est pas raison

    Plutôt que mettre en comparaison cette tour triangle avec la tour Eiffel ,il serait plus judicieux de faire le parallèle avec la tour Montparnasse . On comprendrait ainsi le rejet de cette architecture de la démesure .
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X