Réalisations

Toulouse : une clinique de 91 000 m2 livrée au terme de cinq ans de chantier

Mots clés : Établissements de soins

Le chantier de l’hôpital Pierre-Paul Riquet du centre hospitalier universitaire de Toulouse a été officiellement livré le 4 février conformément à la date contractuelle de fin de travaux. Le bâtiment constitue l’élément majeur du redéploiement du cœur du complexe du site de Purpan.

250 000 m3 de terrassements, 45 000 m3 de béton, 91 000 m2 de SHON, une capacité de 600 lits pour un investissement de 325 millions d’euros TDC (205 millions d’euros HT de travaux, valeur 2007) , auxquels s’ajoutent 38,5 millions d’euros TTC d’équipements : la livraison le 4 février du bâtiment Pierre-Paul Riquet, au sein du pôle de Purpan du centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse, représente, après cinq ans de travaux, la fin de l’un des plus importants chantiers hospitaliers de l’Hexagone. Réalisé sous maîtrise d’ouvrage des Hôpitaux de Toulouse (architectes : SCAU, Cardete-Huet associés ; BET : Technip TPS / SERIGE ; conduite d’opération Icade G3A / SEM Oppidéa ; gros-œuvre : DV Construction), cet imposant navire de 217 mètres de long sur 98 mètres de large se déploie sur six étages. L’ensemble est destiné à accueillir un institut locomoteur, un pôle céphalique, un pôle neurosciences, 26 salles d’opération, un plateau d’imagerie médicale, ainsi qu’un centre d’enseignement et de congrès de 345 places. Il abritera un plateau technique multidisciplinaire ainsi que 600 lits et places pour un nombre d’occupants (malades, enseignants et visiteurs) évalué à 2 160 personnes.

 

Conception bioclimatique

 

Elément majeur d’une vaste opération de restructuration et d’extension du CHU sur le site de Purpan, l’hôpital Pierre-Paul Riquet, desservi par le tramway, témoigne par son architecture contemporaine, associant en façade la terre cuite et la transparence du verre, d’une volonté d’ouverture sur l’espace urbain. Elle s’appuie sur une conception prenant en compte les exigences du développement durable, conception bioclimatique, toiture végétalisée, maîtrise des consommations énergétiques.

Une période de onze mois s’ouvre pour la mise en route définitive de l’hôpital avec la levée des réserves, les travaux d’adaptation et de raccordement des équipements lourds, et enfin, l’installation du mobilier.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X