Aménagement

Toulouse métropole achète 13 hectares à l’Etat pour y construire plus de 1 000 logements

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Etat et collectivités locales

Ce 16 février à Toulouse, Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse métropole, a signé avec Pascal Mailhos, préfet de Haute-Garonne, un protocole de cession des terrains de l’ex-centre d’essais aéronautique et de l’espace à un prix d’acquisition de 15,1 millions d’euros. La collectivité va lancer au début de l’été un appel à candidature pour choisir l’aménageur qui réalisera les 1 150 logements et les équipements prévus dans le programme défini avec l’Etat.

Le 9 janvier 2014, le président de la République François Hollande avait fait le déplacement à Toulouse avec deux de ses ministres, le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici et la ministre de l’Egalité du territoire et du Logement Cécile Duflot, pour signer avec le président de Toulouse métropole de l’époque, le socialiste Pierre Cohen, le protocole de cession par l’Etat des terrains de l’ex-centre d’essais aéronautique et de l’espace (CEAT), sous gestion du ministère de la Défense.

C’était l’un des premiers protocoles signés dans le cadre de la loi Dufflot du 18 janvier 2013 et aussi la cession la plus importante par sa superficie. Sur les 16,6 hectares du site Guillaumet laissés vacants, la collectivité en achetait 9 pour un prix d’acquisition de 6,3 millions. En échange d’une décote de 9,9 millions d’euros par rapport à la valeur vénale du foncier, elle s’était engagée à construire 700 à 800 logements, dont 70% en locatif social.

 

Projet rediscuté avec l’Etat

 

Depuis, le projet a été rediscuté. Le successeur de Pierre Cohen, Jean-Luc Moudenc (LR), n’a en effet jamais caché son désaccord avec un programme fortement dédié au logement (86%). Lors des dernières élections municipales, il avait fait campagne demandant une plus grande diversité, ainsi qu’un accent plus fort mis sur le parcours résidentiel et l’accession à la propriété.

Après de nouvelles discussions avec l’Etat, Jean-Luc Moudenc a signé, le 16 février 2016 dans les locaux de Toulouse métropole, un nouveau protocole de cession avec Pascal Mailhos, préfet de la Haute-Garonne et de la région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées.

Sur un terrain plus grand de 13,2 hectares acquis à un prix de 15,1 millions d’euros, soit une décote de 11,8 millions d’euros, la collectivité s’engage à construire 1 150 logements dont 45% locatifs sociaux (30% PLUS-PLAI, 15% PLS). S’y ajoutent 55% de logements en accession, dont 10% en PSLA.

 

Renforcement de la part des équipements publics

 

Toulouse métropole a également négocié le renforcement de la part des équipements publics: sur le programme prévisionnel de constructions de 99 000 m2, 15 180 m2 devront être dédiés à des activités tertiaires, services et équipements.

Dès ce vendredi 19 février, le programme sera présenté lors d’une première réunion publique. La veille, il aura été soumis au vote des élus lors du conseil métropolitain.

Le maire du quartier, Laurent Lesgourgues, a expliqué les éléments de la concertation qui va durer de mars à mai «pour ce projet d’aménagement sur dix ans». Une exposition sur l’histoire du site, trois ateliers thématiques (formes urbaines ; paysage, préservation de la mémoire du site, mobilité ; équipements), un registre d’information, une page interactive sont les différents outils mis en place. «La concertation va servir à définir le projet urbain qui devra prendre en compte la typologie des quartiers environnants, mélange de grands ensembles et de pavillons. Nous allons veiller à une répartition intelligente et modulée des densités», a insisté Jean-Luc Moudenc.

 

Appel à projets pour aménageur

 

Après la concertation, Toulouse Métropole va lancer un appel à projets pour confier à un opérateur, dans le cadre d’une concession d’aménagement, la réalisation d’«une ZAC privée»: «L’équipe lauréate va acquérir le site et remboursera à la collectivité le montant de l’acquisition que nous avons réglé à l’Etat», a détaillé Jean-Luc Moudenc.

Quant à Pascal Mailhos, il a rappelé les enjeux de la loi Duflot qui préconise de construire la ville sur elle-même et de lutter contre l’étalement urbain. Il a vanté les qualités d’un site «desservi par deux stations de métro et situé à proximité du centre-ville, de la gare et de la rocade» et qui s’inscrit dans un projet plus vaste d’aménagement du quartier de la gare dans la perspective de l’arrivée du TGV à Toulouse. «Ce projet répond au défi d’accueillir environ 20 000 nouveaux habitants par an. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette opération», a-t-il déclaré.

Hormis le bâtiment Art déco construit en 1937 par l’architecte Charles Lemaresquier pour abriter l’école vétérinaire qui sera vendu séparément par l’Etat, le site «Guillaumet» est composé essentiellement de bâtiments industriels en friche, de terrains et d’équipements de sport. Ces derniers se développant sur 17 200 m2, ainsi qu’une résidence étudiante, seront maintenus et rénovés.

 

Focus

Calendrier

18 février 2016: approbation des délibérations relatives au projet de reconversion du site de l’ex-CET en conseil de la métropole.

19 février 2016: réunion publique.

Mars à mai 2016: concertation en ateliers thématiques.

Avant l’été 2016: lancement de l’appel d’offres pour choisir un aménageur.

Septembre 2016: choix de l’aménageur.

2017: dossier de création et de réalisation de la ZAC.

Fin 2017: démarrage de la phase de démolition.

2018: dépôt des premiers permis de construire.

2020: premières livraisons.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X