Etat et collectivités

Toulouse: la communauté d’agglomération transformée en communauté urbaine

La communauté d’agglomération du Grand Toulouse a cédé la place à une communauté urbaine après l’arrêté signé, mercredi 24 décembre, par le préfet de région Midi-Pyrénées.
Fin septembre, le conseil de communauté avait voté la création de cette communauté urbaine, structure réservée aux agglomérations de plus de 500.000 habitants et qui disposera de compétences élargies, en particulier sur la voirie, l’eau, la gestion des déchets et l’urbanisme. « La communauté urbaine est désormais une réalité ! Il s’agit d’un moment historique », a souligné le maire PS de Toulouse Pierre Cohen, qui avait placé cette transformation parmi les grands engagements de la dernière campagne municipale. Pour le président du Grand Toulouse, « cette victoire est le fruit de huit mois de travail intense des différentes équipes, conjugué à l’adhésion unanime des 25 communes ». « Désormais, nous faisons partie du club des grandes agglomérations françaises, avec près de 700.000 habitants. Nous avons maintenant l’outil indispensable pour faire de notre agglomération une métropole qui compte en Europe », a-t-il souligné dans un communiqué.
Grâce à la communauté urbaine, l’élargissement des compétences s’accompagnera d’une augmentation importante de la dotation générale de fonctionnement (DGF) versée par l’Etat, de l’ordre de 40 millions d’euros, une ressource supplémentaire qui devrait être notamment investie dans les transports en commun.
La ville de Toulouse devrait disposer de 48 représentants sur 97 dans le conseil de la communauté urbaine. De plus, sa délégation sera composée à la proportionnelle des courants politiques représentés au conseil municipal, une « volonté d’ouverture démocratique » selon M. Cohen.

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X