Réalisations

Toulouse : destruction programmée de l’œuvre de Georges Candilis au Mirail

Le patrimoine contemporain est décidément bien mal traité… A l’université de Toulouse-Le Mirail, l’ensemble des bâtiments conçus par l’architecte Georges Candilis (1913-1995) doit être détruit. Une tabula rasa qui indigne Julien Roumette, maître de conférences en Lettres modernes, qui y enseigne depuis plus de vingt ans. « L’idée de voir disparaître ce campus qui ne ressemble à aucun autre de ceux que j’ai pu voir m’apparaît de l’ordre de l’irréel » écrit-il dans le courrier qui accompagne une lettre ouverte relayée par Docomomo France (à lire ci-dessous en PDF).

« Dans l’université française, au lieu de consolider l’existant et de le préserver, on détruit. Dans les réformes successives qui ont bouleversé le monde universitaire depuis vingt ans […] on le met à bas, en se laissant hypnotiser par un modèle anglo-saxon que l’on copie mal, et qui a aussi ses défauts. […] La hargne à solder cet héritage va jusqu’à la destruction des bâtiments construits pendant cette période qui l’ont le mieux et le plus intelligemment incarnée » poursuit-il…

Une pétition est en ligne…

Lettre ouverte destruction du Mirail

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X