Etat et collectivités

Thierry Repentin, nouveau président de l’Union sociale pour l’habitat : « Il faut produire plus de logements économiquement abordables »

Par 33 voix contre 30 et 2 nuls pour 65 votants, Thierry Repentin a donc été élu président de l’Union sociale pour l’habitat (USH – organismes HLM) et succède à Michel Delebarre. Premières réactions.

Vous venez d’être élu à la tête des HLM. Quelle est votre priorité ?
Ma priorité des priorités est de produire plus de logements économiquement abordables. Le plan de relance de la production, annoncé par le chef de l’Etat, doit être ciblé sur cela.

Quelle est, justement, votre analyse du plan de relance ?
Je souhaite m’assurer qu’il s’agit bien d’un plan de soutien à la production de logements économiquement abordables et pas à la promotion. Ces annonces nécessitent des traductions concrètes et budgétaires, que je ne trouve en tout cas pas dans la mission « ville et logement » de la loi de finances 2009. On nous promet un collectif budgétaire en début d’année. J’attends de voir ce qu’il y a dedans.

Le gouvernement promet des crédits supplémentaires…
Il y a débat pour savoir s’il parle d’autorisations de programme ou de crédits de paiement.
J’ai une autre grosse attente sur la discussion du Grenelle de l’environnement et le logement social. Car, l’immense chantier de la rénovation thermique est soutenu différemment selon qu’on parle du logement privé ou public. Pour le premier, on prévoit un prêt à taux zéro et une palette de travaux allant jusqu’à 30.000 euros. Pour le second, on parle d’un prêt à 1,9% pour un volume de travaux de l’ordre de 12.000 euros. Il faut un traitement équitable et un dialogue avec le gouvernement.

Propos recueillis par Françoise Vaysse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X