Construction Numérique

Thales exploite ses nouveaux locaux à l’aide du BIM

Mots clés : Entreprise du BTP - Logiciels - Outils d'aide

Conçue comme une aide à la construction par Petit, filiale de Vinci Construction France, la maquette numérique des bâtiments occupés par Thales à Velizy-Villacoublay (Yvelines) a été adaptée en vue de leur exploitation. C’est une première en France.

Pour la première fois, la maquette numérique d’exécution d’un bâtiment a été adaptée en vue de son exploitation. Cette initiative est le fruit de la concertation de quatre partenaires : la Foncière des régions, propriétaire du bâtiment, Thales, le locataire, Vinci Facilities, l’exploitant et Vinci Construction France, qui via sa filiale Petit a construit l’édifice et réalisé la première maquette numérique du projet.

« Le BIM (Building information model) en exécution a servi à la synthèse, aux métrés, à la structure et jusqu’au cloisonnement par étage », indique Matthieu Ferrua, directeur général de Syntetic XD, actuel BIM manager de la maquette numérique du projet. Il aurait été dommage de ne pas utiliser les éléments initiaux afin d’améliorer l’exploitation de l’ouvrage qui représente 49 000 m² réparti sur plusieurs édifices. « D’autant plus que nous allons utiliser cette première expérience pour définir un standard d’exploitation en BIM pour tous nos futurs sites », précise Thierry Berthomieu, directeur du programme Copernic de Thales, qui vise à définir toutes les prestations de facility management du groupe en Europe.

 

Qualité des DOE

 

Mais l’adaptation ne s’est pas faite sans difficulté. Premier point à régler : la faible qualité des dossiers des ouvrages exécutés (DOE). « C’est un problème de taille et qui va concerner les futures initiatives similaires », déplore Matthieu Ferrua. Ici, il a été nécessaire de vérifier que tous les DOE étaient bien conformes. Leur validation précise a été effectuée grâce aux nuages de points produits par les scanners 3D. « Utilisés en fin de chantier afin de vérifier les surfaces exploitables, les scanners 3D ont travaillé avant la fermeture des dalles de faux-plafonds, ce qui nous a permis de récupérer des informations sur les réseaux de gaines », poursuit-il.

 

Visualiser les réseaux

 

Autre difficulté : il a été nécessaire de créer une nouvelle interface afin de hiérarchiser les informations disponibles. En particulier les éléments relatifs à la structure du bâtiment ne sont intéressants qu’en cas de travaux. Au quotidien, les renseignements nécessaires relèvent davantage de la maintenance technique. Des fiches techniques ont été ajoutées sur les centrales de traitement d’air (CTA) par exemple, afin de connaître leurs principales caractéristiques. Toutes les bouches de soufflage reliées à une CTA forment un réseau identifiable dans la maquette numérique.


Maquette numérique d’exploitation pour Thales par lemoniteurfr

« Sur un étage témoin, nous avons ajouté beaucoup plus d’informations que sur les autres niveaux. Cela va nous permettre de tester nos logiciels et notre organisation, afin d’aller plus loin à l’avenir, ce qui est bien l’ambition ici », indique David Ernest, directeur de l’innovation chez Vinci Facilities. Par ailleurs, afin de faciliter l’exploitation du bâtiment, une nouvelle interface a été créée.

 

Imaginer de nouvelles fonctionnalités du BIM en facility management


L’ensemble n’est pas couplé à la Gestion technique centralisée (GTC) des immeubles, ni à la gestion-maintenance assistée par ordinateur (GMAO). « La question n’est pas de savoir s’il faut le faire, mais plutôt de savoir comment créer les passerelles entre les logiciels », souligne Matthieu Ferrua. Ce sujet sera au cœur des discussions du BIM facility management Lab, un groupe de travail qui rassemble les principaux acteurs du projet (Foncière des régions, Vinci Facilities, Thales, Petit et Syntetic XD) dont l’objectif est de définir et mettre en place une prestation de BIM Manager en exploitation. A plus long terme, il vise aussi à imaginer de nouvelles fonctionnalités et services utilisant la maquette numérique.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X