Réalisations

TGI de Paris : lancement du concours d’architecture

Un concours international de maîtrise d’oeuvre pour la construction du nouveau tribunal de grande instance (TGI) de Paris sur le site de Tolbiac (XIIIe) a été lancé pour une mise en service prévue en 2013, a annoncé ce jeudi l’établissement public en charge du projet (EPPJP).
Ce concours d’architecture prévoit un dépôt des dossiers de candidature au plus tard le 29 mai, avant une sélection par un jury de « dix à douze » architectes ou cabinets d’architecture qui devront remettre leur projet fin 2007, a expliqué à la presse Christian Cléret, directeur général de l’EPPJP.
« Le choix définitif du projet interviendra début 2008 » pour un démarrage des travaux prévu en 2010 et une mise en service en 2013, a-t-il précisé.

Le TGI de Paris se trouve actuellement dans des locaux exigus sur l’île de la Cité. C’est l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin qui avait retenu, en janvier 2005, le site de Tolbiac. Ce choix a été confirmé le 2 mars par Dominique de Villepin, malgré l’opposition de la ville de Paris qui milite pour une implantation à Masséna (XIIIe). A terme, seules la cour d’appel et la Cour de cassation devraient rester dans l’ancien palais royal de l’île de la Cité.
Un groupe d’étude et de réflexion a toutefois été mis en place, sous
l’égide du ministère de la Justice et de l’EPPJP, sur un éventuel
« regroupement des juridictions parisiennes » (tribunaux d’instance, de police, conseil de prud’hommes) « sur un minimum de sites, idéalement deux », a annoncé Christian Cléret.
Même s’il a reconnu qu’il n’y avait « plus de dialogue aujourd’hui » avec la mairie de Paris, M. Cléret a plaidé pour la poursuite de la concertation « pour convaincre les uns et les autres du bien fondé, du professionnalisme et de la justesse de la décision » d’implanter le nouveau tribunal à Tolbiac, sur des terrains actuels de la SNCF et de Réseaux ferrés de France (RFF). Alors que la SNCF a signé une convention en 1991 avec la Société d’économie mixte d’aménagement de Paris (Semapa) relative à l’aménagement du site Tolbiac, le responsable de l’EPPJP a expliqué que cette convention comportait « une clause suspensive » permettant à l’Etat de « conserver le terrain dans le domaine public », ce qu’a décidé le gouvernement afin d’y construire le nouveau TGI.

Interrogé enfin sur le coût du concours d’architecture, qui prévoit une indemnité de 250.000 euros hors taxes pour chacun des « dix à douze » candidats admis à concourir, Christian Cléret a expliqué que cette dépense « n’interviendra qu’à l’été (2007), c’est-à-dire après que le nouveau gouvernement aura confirmé » le projet.
AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X