Chantiers

Tchernobyl : le poussage de la nouvelle enceinte de confinement a démarré

Mots clés : Energie nucléaire

Une « étape majeure » est en passe d’être franchie dans le cadre du chantier de construction de la nouvelle enceinte de confinement du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl (Ukraine). L’ouvrage en forme d’arche, assemblé à 327 m du réacteur, est mis en place, à l’aide d’un système de glissement spécial. Durée de l’opération : 40 heures.

Il s’agit de « l’un des projets les plus ambitieux de l’histoire du génie civil ». Selon le consortium constructeur Novarka, composé des Français Vinci Construction et Bouygues Construction, le chantier de la nouvelle enceinte de protection destinée à confiner les déchets et les radiations radioactives du réacteur endommagé de la centrale de Tchernobyl (Ukraine) vient de « franchir une étape majeure ».

Depuis le 14 novembre, l’ouvrage en forme d’arche (de 162 m de long, 108 m de haut et d’une portée de 257 m, pour un poids total de 36 000 tonnes) commence à être poussé vers sa position finale, au-dessus du désormais fameux réacteur n°4 – détruit dans l’accident du 26 avril 1986 –, à 327 m de son lieu de construction. La nouvelle enceinte de confinement est « la plus grande structure terrestre mobile jamais construite », selon Novarka.

 

 

« La plus grande structure terrestre mobile jamais construite »

 

L’arche est déplacée au moyen d’un système de glissement spécial composé de 224 vérins hydrauliques, la déplaçant sur 60 cm lors de chaque poussée. Les opérations de poussage devraient durer environ 40 heures, sur une période de 5 jours maximum. Dotée de gigantesques ponts roulants, cette nouvelle structure permettra de sécuriser le site et de démanteler le sarcophage vieillissant – construit à la hâte après l’accident –, tout en assurant la gestion des déchets radioactifs.

La construction de l’enceinte a débuté en 2012, après d’importants travaux préparatoires sur le terrain. En raison de sa taille impressionnante, la structure a dû être construite en deux parties, qui ont pu être levées et assemblées entre novembre 2012 et octobre 2015. Sa durée de vie est estimée à 100 ans. Son coût s’élève, quant à lui, à 1,5 milliard d’euros – plus de 40 pays et bailleurs de fonds ont contribué à son financement. « Le déplacement de l’arche sur le réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl marque la fin du combat mené depuis 30 ans contre les conséquences de l’accident », a déclaré Ostap Semerak, ministre ukrainien de l’écologie.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X