L'Actu

Tarifs d’électricité et gaz: hausse limitée à 2% et 5%

Les ministères de l’Ecologie et de l’Economie ont conjointement proposé de limiter la hausse des prix de l’électricité et du gaz pour les particuliers, à respectivement 2% et 5%.

Soucieux de préserver le pouvoir d’achat des français tout en garantissant un service public de l’énergie de qualité, le gouvernement a saisi « pour avis » la Commission de régulation de l’énergie (CRE) de projets d’arrêtés prévoyant une évolution des tarifs réglementés de vente de l’électricité et du gaz naturel.

Revalorisation limitée
Pour l’électricité, le gouvernement a proposé que la revalorisation soit limitée à 2% pour les particuliers. En moyenne, la hausse des tarifs sera limitée à l’inflation. Pour le gaz naturel, la hausse sera limitée à 0,237 centimes d’euro le kilowattheure, soit 5% en moyenne. Ces hausses interviendront lorsque la CRE aura rendu son avis. Celle-ci se réunit le 11 août et le gouvernement publiera son arrêté au Journal Officiel aux alentours du 15 août, pour une application immédiate. L’impact moyen sur la facture d’énergie d’un foyer sera de l’ordre de cinq euros par mois.

Aides aux ménages les plus modestes renforcés
Parallèlement, les dispositifs d’aide aux ménages les plus modestes vont être renforcés : le tarif spécial de solidarité pour le gaz naturel sera très prochainement adopté et permettra le versement d’une aide forfaitaire annuelle qui atteindra 118 €, pour un foyer de 4 personnes se chauffant au gaz. Les foyers qui bénéficient déjà du tarif d’électricité de première nécessité seront automatiquement rendus bénéficiaires de ce tarif spécial. Le bénéfice des tarifs spéciaux du gaz naturel et de l’électricité sera étendu à près d’un million de ménages supplémentaires, grâce à un relèvement du plafond de ressources conditionnant l’accès à ces tarifs.
Ces dispositifs sociaux seront donc désormais ouverts à deux millions de ménages.

Du côté de l’électricité…
Outre la hausse de 2% pour les particuliers, « le gouvernement propose une hausse des tarifs de 2% pour les petites entreprises, 6% pour les entreprises moyennes et 8% pour les grandes entreprises », précise le ministère de l’Economie.
Le gouvernement a précisé qu’en moyenne, la hausse globale des tarifs de l’électricité serait limitée à l’inflation. Celle-ci a atteint 3,6% en juin en rythme annuel et l’Insee prévoit qu’elle atteindra 3,2% cette année. Les tarifs de l’électricité sont revalorisés tous les ans. En août dernier, les tarifs réglementés de l’électricité pour les particuliers avaient augmenté de 1,1%.

…et du gaz naturel
Pour le gaz naturel, la hausse proposée par l’Etat est en-deçà de l’augmentation de 9,5% souhaitée en juillet par Gaz de France. « Le gouvernement a tranché avec une hausse de 5% pour les particuliers, qui permet à l’entreprise de couvrir ses coûts », souligne le ministère de l’Economie. Les tarifs du gaz sont ajustés chaque trimestre. Deux hausses des tarifs du gaz sont déjà intervenues début janvier (+4%) et fin avril (+5,5%).

Elodie Cloâtre


Retrouvez une fiche technique concernant le tarif électrique de première nécessité (TPN)


Retrouvez une fiche technique concernant le tarif spécial de solidarité en gaz

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X