Performance énergétique

Systèmes thermiques hybrides au fioul : l’Afpac et Alliance solution fioul s’accordent autour d’une étude

Mots clés : Chauffage - froid - Matériel - Equipement de chantier

L’Association française des pompes à chaleur (Afpac) et Alliance solutions fioul ont signé le 9 juin un accord de partenariat. Ce rapprochement porte sur une étude des systèmes thermiques hybrides au fioul.

 

Le contexte de la transition énergétique amène à des rapprochements surprenants. L’Association française des pompes à chaleur (Afpac) et l’Alliance solutions fioul, l’organisation professionnelle de promotion du chauffage au fioul, ont annoncé le 9 juin un partenariat autour des systèmes thermiques hybrides au fioul. Ces produits, destinés à l’habitat individuel, combinent une pompe à chaleur (PAC) et une chaudière à énergie fossile afin de couvrir les besoins de chaleur du bâtiment.

Cette entente résulte d’une étude initiée par l’Apac à la fin de l’année dernière sur ces dispositifs combinés. Confiée à Cardonnel Ingénierie, le Comité scientifique et technique des industries climatiques (Costic) et le Centre technique des industries aérauliques et thermiques (Cetiat), elle analysera en détails le dimensionnement des deux appareils dans différentes configurations, en neuf et en rénovation. « Cette enquête présente un intérêt pour de nombreux acteurs de la filière. Les adhérents d’Alliance solutions fioul l’ont trouvée pertinente. Ils ont décidé de participer à son financement et de lui apporter leur expertise », explique Jean-Pascal Chirat, vice-président de l’Afpac.

Il anticipe déjà les critiques que pourrait susciter cette alliance entre les tenants d’une chaleur renouvelable et les promoteurs d’une énergie fossile. « Tout l’intérêt est justement là. Ces contacts révèlent une volonté forte de la part des organisations professionnelles de tout mettre en œuvre pour réduire les consommations d’énergie, souligne-t-il. La France compte environ 3 millions de chaudières au fioul domestique. Un grand nombre de ces équipements ont plus de 20 ans. C’est un gisement d’économies exploitable, à condition d’apporter des solutions intelligentes au consommateur. Nous échangeons donc nos connaissances en vue de cet objectif commun. » Les résultats de l’étude seront présentés au sein des associations à la fin du mois de juin. Ils devraient faire l’objet d’une restitution public à la rentrée.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X