Industrie/Négoce

Sylvie Alexandre nommée déléguée interministérielle pour la forêt et le bois

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Bois - Conception - Démarche environnementale - Etat et collectivités locales - Gouvernement

Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et Sylvia Pinel, ministre du Logement, ont confié à cette ingénieure du Conseil Général de l’environnement et du développement durable une mission d’appui et de coordination de la politique des deux ministères sur la forêt et le bois

Sylvie Alexandre est chargée d’établir un diagnostic des politiques publiques des deux ministères sur la forêt et le bois, et de faire des propositions visant à optimiser leur action, en particulier sur les thèmes suivants :

 

Changement climatique

Sylvie Alexandre sera associée à la réalisation en cours du bilan des actions engagées au titre du Plan national d’adaptation au changement climatique. Elle devra également examiner en vue de la COP 21, le dispositif de prise en compte de la gestion durable des forêts dans les engagements liés à la Convention climat. A elle d’en tirer des préconisations d’actions à engager.

 

Usages et filières de transformation du bois

Avec cette filière « atomisée » et qui souffre du déséquilibre entre son usage pour la construction et son usage pour la production d’énergie, il est difficile de récolter des données objectives sur sa santé pour en tirer des stratégies industrielles efficaces. Ségolène Royal et Sylvia Pinel attendent donc de Sylvie Alexandre qu’elle aide à la création de chaînes de valeurs compétitives pour valoriser pleinement les ressources forestières nationales et surmonter les concurrences entre industries et énergie.

Dans un premier temps, elle devra appuyer le ministère de l’Agriculture pour concrétiser le projet d’observatoire économique de filière mutualisée. Charge à elle de réaliser ensuite un bilan comparé des incitations et freins au développement des différentes filières de transformation du bois ainsi que des scénarios d’utilisation projetés à échéance 2030 et 2050, « en vue de favoriser la synergie entre politique publique et usages », précise la lettre de mission.

 

Développement de la filière bois construction

Articles de loi, comité stratégique de filière, plan de la Nouvelle France Industrielle, et maintenant une déléguée interministérielle : la construction bois est « gâtée » par le gouvernement.

Sylvie Alexandre se joindra au mouvement pour appuyer les réflexions en cours dans le cadre du plan bois pour la construction afin de mener à bien les travaux engagés sur les immeubles de grande hauteur. Elle devra également pousser la réflexion sur les extensions de construction en bois dans le cadre des mesures pour la densification en milieu urbain et proposer une stratégie pour développer ce procédé.

Parallèlement, alors que le projet de loi de transition énergétique prévoit une part de bois dans la construction et la rénovation des bâtiments publics, Sylvie Alexandre devra se pencher sur la commande publique, sur les freins réglementaires à l’utilisation du bois dans la construction et identifier les effets attendus de la maquette numérique.

 

Recyclage et politique des déchets issus du bois

 Sylvie Alexandre devra faire des préconisations pour optimiser l’emploi des ressources disponibles entre les différents usages, y compris par la mobilisation de biomasse autre que le bois et l’énergie.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X