Logement

Sylvia Pinel tente de redonner le moral aux professionnels

Mots clés : Gouvernement

Lors de ses vœux à la presse et aux acteurs économiques, Sylvia Pinel, ministre du Logement, a rappelé ses trois priorités pour 2015 : la relance de la construction, la lutte contre la fracture territoriale et l’amélioration de la politique d’hébergement.

Pas d’annonces particulières de la ministre du Logement qui a  fait salle comble lors de ses vœux jeudi 29 janvier à la presse et aux acteurs économiques. Pas d’annonces certes, mais Sylvia Pinel a tenté de redonné espoir aux professionnels, inquiets de la crise qui n’en finit pas et des mauvais chiffres de la construction. « Pour aider le secteur à faire face à la crise profonde et durable qu’il traverse, j’ai annoncé un plan de relance d’une ampleur exceptionnelle puisque l’Etat y consacre au total une enveloppe supplémentaire de 5 milliards d’euros », a-t-elle rappelé. Parmi les mesures : le dispositif d’investissement locatif, le prêt à taux zéro, la libération du foncier public et privé, la création une nouvelle offre de logements intermédiaires et de logements très sociaux, la simplification des règles de construction et d’urbanisme et la rénovation des logements.
La ministre a insisté sur l’importance du logement « au coeur des préoccupations quotidiennes de nos concitoyens et le secteur de l’immobilier joue un rôle déterminant dans la reprise économique et dans le retour de la croissance ». Mais aussi au cœur de son action pour lutter contre les fractures territoriales. Raison pour laquelle une des mesures est de développer les logements intermédiaires dans les zones tendues. Concernant les logements sociaux, elle s’est dite particulièrement vigilante sur la poursuite des objectifs de production avec un accent prioritaire  sur les territoires qui manquent cruellement de logements sociaux comme c’est le cas dans certaines régions.

 

Retrouver la confiance

 

Les décisions prises ne sont pas vite suivies d’effet. La ministre a en effet reconnu que « le nombre de décrets est important, que leur écriture est souvent complexe et mérite une importante concertation avec les acteurs en amont. Beaucoup ont déjà été pris en 2014 et de nouveaux textes seront prêts dès le 1er trimestre 2015. Parmi ces mesures, j’ai choisi de donner la priorité à celles dont l’impact est concret et fortement positif pour les ménages, et en particulier pour leur pouvoir d’achat. J’ai aussi choisi de prendre rapidement les mesures qui permettent de stabiliser l’environnement économique et juridique dans lequel vous travaillez. Je sais que la stabilité et la confiance sont les maîtres mots de la reprise économique. Ce sont eux qui guident mon action », a-t-elle rappelé.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X