Social

Sur un chantier américain, les ouvriers surveillés par un drone

En Californie, la construction d’un stade est suivie jour après jour par des drones. Derrière le souci de productivité se dissimule une surveillance continue des ouvriers.

Inspection des ouvrages d’art, diagnostic thermique ou modélisation 3D… Les entreprises de BTP se sont déjà largement emparées des possibilités nouvelles offertes par les drones professionnels. Mais aucune ne s’était jusqu’alors aventurée aussi loin que celles chargées de la construction du stade des Kings de Sacramento, en Californie.

Sur ce vaste chantier, l’aéronef fait office de contrôleur de travaux.  » Une fois par jour, plusieurs drones survolent le site de Sacramento et recueillent des vidéos, explique Technology Review. Ces prises de vue sont ensuite converties en reconstitution 3D qu’un logiciel compare aux plans et à l’état d’avancement programmé des travaux. » Le moindre retard sur le planning est donc immédiatement identifié.

Mais c’est bien le travail des ouvriers qui est observé par les drones. Développé par des chercheurs de l’université de l’Illinois, le logiciel utilisé à Sacramento analyse comment différents sous-traitants travaillent ensemble. Car le moindre ralentissement dans une des équipes a des répercussions sur l’ensemble du chantier.

Sous couvert de suivi de l’avancée des travaux, cet usage inédit des drones pose bien évidemment la question de la surveillance des ouvriers présents sur le chantier. Alors qu’aucun syndicat ne semble avoir été prévenu, « le risque est bien de mettre les ouvriers sous pression, et de ne permettre aucun relâchement », s’alarme le site français Numérama.

Cette crainte semble loin d’être infondée : les chercheurs de l’université de l’Illinois cherchent déjà à catégoriser les différentes tâches réalisées par les travailleurs. Une fois en place, cet outil pourrait permettre de comparer la performance des ouvriers.

Riches de promesses aériennes pour le monde de la construction, les drones pourraient aussi donner des ailes à Big brother.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X