Projets

Sur le campus du Mirail à Toulouse, l’UFR de psychologie sort de terre

Mots clés : Architecture - Entreprise du BTP - Réglementation

Le 28 janvier, à Toulouse, a été posée la première pierre du bâtiment qui abritera l’UFR de psychologie. L’opération, conçue par les architectes Espagno et Milani, s’inscrit dans le respect de l’architecture Candilis. Elle représente un élément majeur de la restructuration du campus du Mirail réalisé en PPP avec le groupe Vinci.

La pose, symbolique, de la première pierre de l’unité de formation et de recherche (UFR) de psychologie de l’Université Toulouse Jean-Jaurès marque l’entrée en scène officielle de l’un des chantiers majeurs de la restructuration du campus universitaire du Mirail. Les nouveaux bâtiments, construits après la démolition de 9 655 m2 de locaux vétustes, doivent accueillir sur 7 922 m2 salles de cours, bureaux, un foyer étudiant, un centre de ressources documentaires, un amphithéâtre de 120 places, une cafétéria. Six amphithéâtres mutualisés de l’Université prendront aussi place sur le même site.

Le projet, conçu par l’agence d’architecture toulousaine Espagno & Milani Architectes, s’inscrit dans la mise en valeur de la trame dessinée par l’équipe conduite par Georges Candilis, architecte initial du Mirail, en respectant son architecture compacte et orthogonale, avec une hauteur limitée et la mise en valeur des patios intérieurs. Une rue intérieure couverte et chauffée doit favoriser le repérage des différents espaces. Une isolation renforcée, avec une surventilation nocturne, une optimisation des apports solaires et l’installation de panneaux photovoltaïques en toiture doivent assurer des performances énergétiques élevées.

 

202 millions d’euros d’investissement

 

Le nouvel UFR, qui représente un investissement de 35,7 millions d’euros TTC, financé à hauteur de 22,6 millions d’euros par le conseil régional de Midi-Pyrénées, maître d’ouvrage, et par l’Etat pour 13,1 millions d’euros dans le cadre du contrat de projet Etat-Région, doit être livré à l’été 2016. Il est réalisé par les SEM Oppidea et Cogemip, comandataires.

Le projet s’inscrit dans la reconstruction intégrale du campus du Mirail (architectes: agence Valode & Pistre, agence Cardete-Huet associée), assurée dans le cadre d’un PPP signé avec le groupe Vinci (lire notre article « Coup d’envoi de la reconstruction de l’université du Mirail à Toulouse »). Au total, cela représente 90 000 m2 de nouveaux locaux pour un investissement d’environ 202 millions d’euros auxquels s’ajoute une somme sensiblement équivalente destinée à la maintenance et à l’entretien des locaux pour les 27 ans de la durée du contrat. L’ensemble de la restructuration du campus devrait être achevé à la fin 2016.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X