Transport et infrastructures

Strasbourg: le pont de la Citadelle est lancé vers Kehl

Mots clés :

Ouvrage d'art

-

Transport collectif urbain

La pose de l’ouvrage caractérisé par son arc a débuté pour permettre au tramway de rejoindre Kehl sur l’autre rive du Rhin.

Le groupement Eiffage Construction Métallique (mandataire) – GTM Hallé a effectué la semaine dernière le lançage de la première partie du pont de la Citadelle, situé au début de la prochaine extension vers Kehl du tramway de Strasbourg. L’opération a concerné 65 mètres sur les 163 que comptera le tablier au final. Les équipes de l’usine Eiffage de Lauterbourg (Bas-Rhin) procèdent à présent à l’assemblage de la partie restante, de façon à opérer fin octobre le second et dernier lançage. Suivra, dans la première moitié de novembre, la phase la plus spectaculaire: l’élévation de la partie centrale (80 mètres de long et 5 mètres de large) de l’arc qui confère son identité à l’ouvrage. «Le défi est double: faire reposer sur le tablier cette partie lourde de 500 tonnes et la hisser à 40 mètres de hauteur au moyen de quatre vérins hydrauliques de 200 tonnes de capacité», décrit Thomas Klumb, ingénieur d’affaires chez Eiffage Construction Métallique Lauterbourg.

 

2 400 tonnes d’acier

 

L’ensemble de l’arc concentrera 40% des 2 400 tonnes d’acier nécessaires à la réalisation de l’ouvrage supporté par un tablier particulièrement élancé dont la hauteur se limite à 1,4 mètre. L’achèvement complet du pont à haubans doit intervenir au début de l’année prochaine. Caractérisé par une légère courbe, il pourra aussi être emprunté par piétons et cyclistes.

Surplombant le bassin Vauban, le pont de la Citadelle représente un montant de travaux de 12,2 millions d’euros. Il constitue l’un des deux ouvrages de franchissement dans le cadre de l’extension transfrontalière du tramway, avec le pont sur le Rhin de 290 mètres de tablier dont l’équipe Bouygues Travaux Publics achève également la réalisation en ce moment.

L’ensemble du chantier de l’extension de la ligne D du tramway s’élève à 90 millions d’euros jusqu’au printemps 2017, échéance prévue pour l’arrivée des rames en gare de Kehl.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X