Projets

Strasbourg: Le club de basket SIG va retrouver une salle digne de son rang

Mots clés :

Sport

Comptant parmi les ténors du championnat de France, le club va rénover profondément son hall Rhenus, moyennant 20 à 25 millions d’euros, 100% privés, promet-il.

Loin devant un Racing empêtré en National l’équivalent de la troisième division de football, la SIG est sans conteste le club phare de Strasbourg. L’équipe est habituée aux premières places du basket-ball en France et est loin d’être ridicule sur la scène européenne. Mais il lui manque une arène à la hauteur de son nouveau standing. En effet, le Rhenus qui accueille ses exploits vieillit.

Plusieurs fois esquissé, le projet d’un «nouveau Rhenus» prend désormais forme. L’option retenue ne consiste pas en une construction entièrement neuve, mais en la restructuration de l’existant afin d’augmenter la capacité et de créer un lieu de vie, toutes proportions gardées selon le modèle initié par les clubs de foot anglo-saxons et repris par l’Olympique lyonnais.

Le scénario présenté vendredi 29 janvier par la mairie et le club prévoit une démolition partielle pour aménager un nouveau parking. Des loges VIP seront créées, de même que 3 000 m2 environ de commerces, par transfert au Rhenus de surfaces prévues initialement dans le futur quartier d’affaires européen voisin du Wacken. Quant à la capacité de la salle, elle passera de 6 000 places actuelles à 8 000 ou 10 000, en fonction du budget qui pourra être réuni, auprès de financeurs privés exclusivement. La SIG se donne jusqu’à l’été prochain pour rassembler 20 à 25 millions d’euros de fonds, «sans un centime d’argent des collectivités», ont insisté le maire Roland Ries et le président du club Martial Bellon.

 

Chantier en site occupé

 

Le montage financier reposera sur le naming, le fait qu’une entreprise donne son nom à l’enceinte en contrepartie de son investissement.

Autre impératif fixé: ne pas perturber le calendrier sportif, ce qui impliquera un chantier en site occupé. La nouvelle tribune haute envisagée exigera un dispositif de soulèvement, construction et démolition au niveau de la toiture.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X