Paysage

Stade de Bordeaux : la pelouse hybride prête à transformer l’essai

Mots clés : Sport

Dans ses récents classements, la Ligue du football professionnel situe la pelouse du Matmut Atlantique au top niveau de la ligue 1, devancée par le seul Parc des Princes. Le terrain a également passé avec succès l’épreuve de ses premiers événements non liés au foot et au rugby.

Référence phare du français Natural Grass en matière de surface polyvalente pour l’élite du foot et du rugby, mais aussi pour de grands événements culturels et populaires, le Matmut Atlantique (ex-Nouveau Stade Bordeaux) récolte les fruits d’une minutieuse préparation et d’un volontarisme sans faille.

 

Benchmarking

 

« En 2012, le dossier de consultation des entreprises s’orientait sur un terrain de type Terrafoot [marque française de gazon naturel, NDLR]. Le benchmarking international nous a amenés à nous intéresser aux surfaces hybrides associant fibres naturelles et synthétiques », raconte Patrick Pressard, directeur général adjoint de la société d’exploitation SBA. « A côté de Desso International qui domine ce marché, cette recherche nous a naturellement conduits à étudier le procédé Air Fibr de Natural Grass. »

Signataire, en octobre 2011, d’un contrat de partenariat public privé (PPP) portant sur 26 mois de chantier et 30 ans d’exploitation et de maintenance, la filiale de Fayat...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X