Marchés privés

Sous-traitance : la pratique de l’accord-cadre de caution bancaire validée

Mots clés : Jurisprudence

La Cour de cassation a accepté qu’un entrepreneur principal puisse, au regard des obligations posées par la loi de 1975 sur la sous-traitance, passer un accord engageant globalement une banque pour assurer son cautionnement en amont des contrats de sous-traitance.

Selon un arrêt rendu le 20 juin par la Cour de cassation, une société peut, pour répondre aux exigences de la loi relative à la sous-traitance, conclure un accord-cadre de cautionnement bancaire automatique avant de passer des contrats de sous-traitance. Il faut que cet accord-cadre engage globalement et fermement l’établissement financier, sans doute possible.

Dans l’affaire litigieuse, deux sous-traitants demandaient...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X