Entreprises de BTP

Soupçons de dumping social sur le chantier de la villa de Michael Schumacher

En Suisse, les plombiers polonais seraient plutôt des maçons français. Des tailleurs de pierres venus de Cahors pour travailler sur le chantier de la luxueuse villa du pilote automobile étaient payés selon leur salaire français.

L’information est rapportée par un certain… Ferrari, Aldo de son prénom, responsable d’un syndicat suisse du bâtiment. Selon lui, un contrôle du chantier a permis de découvrir en mai dernier que les six ouvriers étaient payés selon leur salaire français et touchaient donc moins de la moitié du salaire prévu par la convention collective de la branche en Suisse (environ 8 euros de l’heure au lieu de 18).
La fraude a été sanctionnée et les salaires légaux ont été versés, a-t-il ajouté. L’avocat du champion, Bertrand Gros, a déclaré à la presse suisse que son client ignorait la rémunération versée aux ouvriers du chantier.

Michael Schumacher fait par ailleurs construire à proximité un manège de chevaux pour sa femme, sur lequel deux maçons et six charpentiers originaires du centre de l’Allemagne sont employés, pour des salaires inférieurs de 1.000 à 1.500 euros à ce qu’ils pourraient prétendre en Suisse, selon la même source.
Les deux sociétés allemandes incriminées ont été convoquées en Suisse pour « présomption de dumping salarial », a précisé M. Ferrari.

La polémique survient alors que les Suisses doivent se prononcer le 25 septembre par référendum sur l’extension aux 10 nouveaux membres de l’Union européenne des accords de libre-circulation entre la Suisse et l’UE, qui fait craindre en Suisse un afflux de travailleurs d’Europe de l’est.

La presse helvétique faisait mardi le rapprochement entre cette affaire et la polémique sur le « plombier polonais » qui a marqué le référendum français sur la constitution européenne en mai dernier.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X