Aménagement

Sophia Antipolis veut un bâtiment totem pour une nouvelle visibilité

Mots clés : Gestion et opérations immobilières - Réglementation

Engagée dans la redynamisation de la technopole Sophia Antipolis, la Casa lance une consultation pour confier à un opérateur la réalisation d’un programme immobilier de 30 000 m2 de surface de plancher dans le secteur des Trois Moulins à Antibes. Elle choisira le lauréat en décembre 2018, après un dialogue compétitif.

C’est le 7 décembre, au Simi à Paris, que Jean Leonetti, maire d’Antibes (Alpes-Maritimes) et président de la communauté d’agglomération Sophia Antipolis (Casa) ainsi que du syndicat mixte Sophia Antipolis, lancera officiellement la consultation pour choisir le groupement qui réalisera, dans le cadre d’une concession d’aménagement, un programme immobilier tertiaire de 30 000 m2 de surface de plancher (SP) au minimum sur le secteur des Trois Moulins, à l’ouest d’Antibes, à l’intérieur du périmètre de la technopole Sophia Antipolis.

La concession comprend la création de services aux entreprises qui occuperont les futurs bâtiments et l’aménagement du site à ce jour occupé par des équipements touristiques, dont certains seront repositionnés. A l’issue d’un dialogue compétitif, le groupement lauréat sera choisi parmi les cinq candidats appelés à concourir en décembre 2018.

 

Terrain de sept hectares

 

Propriétaire du terrain de sept hectares, la Casa le vendra au lauréat et modifiera le plan local d’urbanisme en fonction du projet.

La collectivité ne veut pas brider l’imagination des candidats. Mais compte tenu des qualités du terrain proposé, plat et dominant l’autoroute, elle demande un geste architectural: «Nous avons la volonté de faire de cette porte d’entrée la vitrine architecturale contemporaine de la technopole Sophia Antipolis. Le programme proposé devra être exemplaire. Nous allons exiger une équipe d’architectes de niveau international», a insisté Jean Léonetti, lors d’une première présentation du projet, le 4 décembre à Antibes. Le groupement devra aussi être composé, a minima, d’un promoteur, d’un investisseur, d’un ou plusieurs architectes, paysagistes et bureaux d’études.

«Aujourd’hui, Sophia Antipolis manque de lisibilité. Le modèle de zone d’activités, paysage de garrigue où il y a des entreprises qui ne se voient pas, n’est plus d’actualité, même si on veut garder de la verdure», a-t-il poursuivi.

 

Habitat

 

Il y aura ainsi de l’habitat adossé à de la nature derrière le futur programme immobilier. «Nous avons choisi de séparer la partie tertiaire de la partie habitat pour pouvoir phaser l’opération. Nous prévoyons 300 logements. Ce sera lancé en 2020 une fois le programme immobilier livré», a précisé Alexandre Follot, directeur général du syndicat mixte Sophia Antipolis.

Zone d’activités créée dans les années 1970, Sophia Antipolis a besoin d’un nouveau souffle. C’est sur quoi travaillent la Casa et le syndicat mixte Sophia Antipolis qui ont déjà initié sa mue: en 2017, 32 500 m2 de SP ont été accordés et 18 000 m2 de SP sont en cours de rénovation. La dynamique des transactions observées en 2015 (plus de 23 000 m2) et en 2016 (plus de 25 000 m2) en immobilier tertiaire neuf se poursuit. Au cours du premier semestre 2017, plus de 13 000 m2 ont été vendus dans de l’ancien ou du neuf.

 

Situation tendue

 

«Nous vivons une situation tendue. Il faut répondre à la demande et produire des mètres carrés. Il faut penser au-delà de 2020 pour l’attractivité et la poursuite du développement de la technopole», a renchéri Jean-Pierre Mascarelli, président délégué du syndicat mixte Sophia Antipolis et vice-président, à la Casa, en chargé des nouvelles technologies et de la promotion du territoire.

A l’instar du projet de centre commercial et de loisirs Open sky porté par la Compagnie de Phalsbourg sur le secteur des Clausonnes à Valbonne, dans la partie sud-ouest de Sophia-Antipolis, le futur programme immobilier tertiaire s’inscrit dans une opération plus large de dynamisation et de diversification de la technopole baptisée «Sophia Antipolis 2030». La Casa veut tirer bénéfice de la ligne de bus-tram, dont la partie nord desservira, en 2019, le secteur pour faire de Sophia Antipolis un lieu de vie pour les salariés employés dans les 2 230 entreprises et autres établissements installés sur place. Dans la partie des Clausonnes, elle envisage de faire du logement à côté d’Open sky en accord avec la Ville de Valbonne. Au Fugueiret, dans le secteur nord-ouest, sera implanté le futur siège de la communauté d’agglomération qui envisage de construire 25 000 m2 à proximité de la future ligne du bus-tram.

 

Chiffres-clés

1,4 million: nombre de mètres carrés en 2O17, dont 25 OOO libres.

Plus de 45 OOO: nombre de nombre de mètres carrés de surface de plancher en termes de nouvelles offres immobilières jusqu’en 2O2O, soit deux ensembles immobiliers en construction — Les Arcanes (Sercib) et Garden Space (Valimmo)— et deux ensembles immobiliers en rénovation — Cica’ (Orexim) et Nova Sophia (Courtin Real Estate).

4: nombre de permis de construire en instruction, Sophia Sky (Lazard Group), Artéparc Sophia (Artea), Fairway-Biot (Nexity) et Belvédère(Valimmo).

Plus de 2 OOO: nombre d’emplois créés entre 2O12 et 2O14 (36 3OO emplois recensés, soit 8,5% du poids dans les Alpes-Maritimes).

 

Focus

Calendrier

Candidatures: du 2O décembre 2O17 au 19 février 2O18;

Choix des cinq équipes admises à concourir: mars 2O18;

Dialogue compétitif: de mars à l’automne 2O18;

Choix du lauréat: décembre 2O18.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X