Industrie/Négoce

Six industriels de la domotique créent leur « espéranto » pour la maison connectée

Mots clés :

Domotique - Immotique

-

Entreprise du BTP

Face à l’arrivée massive des géants de l’électronique dans le secteur de la domotique, les entreprises Legrand, Hager, Schneider Electric, Somfy, CDVI et Delta Dore développent Confluens, une start-up qui commercialisera, au premier semestre 2016, un nouveau langage facilitant la communication des systèmes de la maison connectée.

Dans la bataille acharnée autour de la maison connectée, les industriels français de la filière électrique et des automatismes viennent de donner un coup d’accélérateur à ce qu’ils espèrent être leur va-tout : un nouveau standard qui permettra de faire communiquer entre eux leurs systèmes domotiques. Lancée il y a deux ans par Legrand, Hager, Schneider Electric, Somfy, CDVI et Delta Dore, la coentreprise Confluens a franchi une nouvelle étape de son développement le 25 juin en précisant les contours de ce qui deviendra une solution d’interopérabilité unique en son genre.

Une « solution indépendante des standards », décrit Marcel Torrents, président de Confluens, également à la tête de l’entreprise Delta Dore, « qui fera communiquer les standards existants ». Des protocoles de communication, standards comme KNX, EnOcean et ZigBee ou propriétaires comme MyHome de Legrand et i/o de Somfy, qui empêchent le consommateur de s’équiper en systèmes domotiques de marques différentes… et les industriels de faire grossir leur part du gâteau de la maison connectée.

 

Langage supérieur

 

Pour ce projet, 500 000 euros ont été mis sur la table par chacune des six entreprises fondatrices, confie l’une d’entre elles. Un investissement justifié par les freins qu’elles rencontrent au quotidien quant à la taille du marché. Les perspectives sont alléchantes : 50 milliards d’objets connectés en 2020 dans le monde, un marché estimé à plusieurs dizaines milliards de dollars… Mais face à l’arrivée massive des géants de l’électronique dans la « smart home » et à une incompatibilité des systèmes entre eux, ils n’ont pas eu d’autre alternative que de développer leur réponse. « Un jour, peut-être, il existera un standard universel pour tous. En attendant on ne crée pas un énième standard mais ce langage supérieur qui pourra être partagé sur un canal de communication commun », explique Marcel Torrents. Un « espéranto » de la domotique ?

« On ne prétend pas arriver avec la solution miracle et universelle. L’objectif est de faire fonctionner les produits domotiques ensemble pour permettre à l’utilisateur final de créer ses propres usages dans la maison. Le tout en restant dans une même « famille », donc en toute sécurité par rapport à d’autres solutions passant par le cloud », argue Jean-Louis Demousseau, directeur délégué de Confluens. D’un point de vue technique, Confluens est un « bus » de communication qui va permettre aux systèmes de chaque marque de se parler via IP, qu’ils utilisent un protocole standard ou propriétaire. C’est grâce à cette particularité et à la sécurité qu’elle entend garantir pour l’utilisateur que la solution compte bien forger son succès.

Les concepts aujourd’hui validés, Confluens cherche des partenaires pour entamer la phase de test et industrialiser sa solution. Un prototype sera présenté à l’automne, en vue d’une commercialisation au premier semestre 2016. « Aujourd’hui, à nous six, nous représentons 60% du marché européen de l’automatisme. Ceux que nous espérons séduire, c’est évidemment les poids lourds comme Siemens ou ABB, mais également des acteurs français et internationaux d’autres secteurs d’activité qui viendront enrichir notre solution », expose Marcel Torrents.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    La domotique a de l'avenir !

    Bonjour, Il est vrai que la domotique « arrive en force » en France. De nombreux groupe comme SOMFY, DELTA DORE, HOneywell… s’y mettent DELTA DORE propose une box domotique (TYDOM 1.0) autour de 100€ permettant de piloter à distance son chauffage, ses lampes, son alarme, son portail.. à l’aide de petits adaptateurs et grâce à l’application TYDOM 100% gratuite et sans engagement. Pour le moment grâce à la passerelle vous pouvez régler à domicile ou à distance en temps réel votre chauffage par le biais de l’application mobile. Pour début 2016, DELTA DORE prévoit encore plus de nouveautés avec la possibilité de programmer à distance de façon hebdomadaire son chauffage.Economie d’énergie et confort assurés pour les départs en vacances !
    Signaler un abus
  • - Le

    Six industriels de la domotique créent leur « espéranto » pour la maison connectée

    Beau retour d’information pour ce lancement. Qui est la sixième compagnie?
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X