Quartier

Signature de la première convention « Ville de demain » entre la préfecture d’Ile-de-France, Est Ensemble et la Caisse des dépôts

Mots clés : Administrations, banques, bureaux ouverts au public - Etat et collectivités locales

Jean-François Carenco, préfet de la région Ile-de-France, Gérard Cosme, président d’Est Ensemble, communauté d’agglomération de 9 villes de Seine-Saint-Denis, et Régis Pelissier, directeur régional de la Caisse des dépôts ont signé vendredi 3 juin la première convention du Programme d’Investissement d’Avenir de l’État « Ville de demain ».  

Est Ensemble, communauté d’agglomération de 9 villes de Seine-Saint-Denis (Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville) a lancé en 2015 un appel à projet pour animer les friches inoccupées de la Plaine de l’Ourcq, afin que les habitants se les réapproprient avant leur aménagement. Réemploi de matériaux, création de mobilier urbain pour les pratiques sportives, agriculture urbaine : quatre associations porteuses de projets d’occupation éphémères étaient en attente de financement.

Est Ensemble avait alors soumis son dossier dans le cadre de la deuxième tranche de l’appel à projets du Programme d’Investissement d’Avenir de l’État dédié à l’innovation urbaine et à la transition énergétique, Ville de Demain.

L’appel à candidatures de la deuxième tranche de ce programme, qui s’inscrit dans la démarche Ecocité et qui prévoyait 176 M€ dédiés aux subventions et 160 M€ aux prises de participations (dont 50 M€ sous forme d’un fonds d’investissement dédié aux start-up), a été clôturé le 25 septembre dernier.

17 candidatures ont été reçues et 13 sont devenues lauréates dont Est Ensemble qui a ainsi pu bénéficier de 933000 euros de subventions allouées par la Caisse des dépôts, en tant qu’opérateur du programme Ville de Demain, pour financer les projets de la Plaine de l’Ourcq répartis comme suit : 800 000 euros dédiés à l’aménagement des espaces publics via Séquano Aménagement, 133 000 euros pour soutenir une exploitation agricole sur le toit d’un immeuble de logement et les quatre projets d’occupations éphémères de friches : Superstock de l’association Bellastock et La Requincaillerie à Bobigny, La Ville en Mouvement par la compagnie Méliades à Bondy, la ferme urbaine du Paysan urbain à Romainville et le Corps du Canal par l’association D’Days.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X