Environnement

Sibérie: Le lac Baïkal cesserait d’être pollué d’ici à 2007

Le lac Baïkal, plus grande réserve d’eau douce de la planète, pollué depuis des décennies par une usine de cellulose, espère enfin pouvoir mieux respirer: la modernisation de l’usine est à l’ordre du jour grâce à un prêt de la Banque mondiale.
Construite en 1966 au bord du lac sibérien, l’usine de Baïkalsk produisait à l’époque soviétique une cellulose particulière pour l’aviation militaire et le secteur spatial, de haute qualité, capable de résister à des températures très élevées.
Le gouvernement soviétique avait adopté plusieurs résolutions sur la protection de ce lac unique et avait promis l’arrêt de la production de cellulose à Baïkalsk pour 1993, avec une transformation de l’entreprise en usine fabriquant des meubles. Le projet n’a pas été réalisé faute d’argent et l’usine a continué de polluer le lac, provocant la colère des écologistes. Aujourd’hui encore, l’usine rejette dans le Baïkal près de 115.000 m3 d’eaux usées par jour.
Grâce au crédit de la BM, de 22,4 millions de dollars, qui pourra être utilisé « à partir d’octobre », l’usine de Baïkalsk sera enfin modernisée et cessera de polluer le lac d’ici à 2007. L’argent de la BM permettra de créer « un cycle fermé de circulation des eaux ».

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X