Réalisations

Sempach : un nouveau nid pour les visiteurs de la station ornithologique suisse

La Station ornithologique suisse, située au bord du Lac de Sempach, a ouvert le 2 mai un nouveau centre pour les visiteurs. Avec une exposition interactive ce bâtiment de terre crue veut éveiller l’enthousiasme pour les oiseaux indigènes.

Le nouveau bâtiment de la Station ornithologique suisse, dont la construction a duré à peine deux ans, se compose de trois ailes compactes en torchis de Laufental, qui sont reliées par un foyer lumineux en bois de mélèze. Pionnier en matière de construction écologique, il répond aux exigences du label Minergie-P-Eco pour sa faible consommation énergétique et son utilisation de matériaux de construction ménageant l’environnement. L’architecture rappelle les hirondelles, qui construisent justement leur nid en torchis. Ce bâtiment de 1000 tonnes a été conçu par le bureau d’architectes viennois mlzd. Des vitres spéciales ont été installées pour éviter que les oiseaux ne se blessent lors de collision. En effet, la Station ornithologique travaille sur ce sujet depuis de nombreuses années avec les industriels du verre et les associations de protection des animaux. Le bâtiment accueille une exposition interactive, consacrée à des thèmes comme : la reproduction, l’alimentation, la survie, les plumes, le vol des oiseaux. Les visiteurs bagues au doigt peuvent découvrir l’engagement de la Station ornithologique en faveur de la recherche,de la protection et de la promotion des oiseaux indigènes grâce aux nombreux équipements : centre de soins, bibliothèque, « aviphonie » – théâtre multimédia sur le thème du chant, salle de cinéma. A l’extérieur, le jardin, avec ses volières et sa vue imprenable sur le lac de Sempach, fait de la Station ornithologique un lieu d’excursion exclusif.

Source : « Lehm und Holz Vogelwarte in der Schweiz von :mlzd » – Baunetz – 8/06/2015 – Article en allemand

 

« Cet insolite a été sélectionné par le service documentation du Moniteur. Extrait de la presse internationale, il est restitué en l’état. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X