Energie

Ségolène Royal veut abroger le décret autorisant la construction de l’EPR

Mots clés : Energie nucléaire - Energie renouvelable

Si elle est élue à la présidence de la République, Ségolène Royal a déclaré déclarer vouloir d’abroger le décret autorisant la construction du réacteur nucléaire EPR de Flamanville.
Dans un communiqué publié à la suite de l’occupation par des militants de Greenpeace du chantier préparatoire, Mme Royal avait estimé cette décision de construction « a été prise dans des conditions d’analyse et de débat tout à fait contestables » et le décret du 11 avril avait été « publié à la hâte ».
« On ne peut engager l’avenir énergétique de notre pays sans un débat approfondi non seulement sur l’EPR mais sur l’ensemble du dossier », indiquait-elle.
Si elle était élue, elle engagera ce débat « au lendemain de la présidentielle pour mobiliser les citoyens et les acteurs économiques sur trois objectifs »: réduction de la consommation d’énergie, développement « de manière volontariste » des filières d’énergies renouvelables et examen de « l’avenir de l’énergie nucléaire ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X