Transport et infrastructures

Ségolène Royal favorable à un troisième aéroport francilien

Dans un courrier envoyé au député-maire de Gonesse (Val-d’Oise) Jean-Pierre Blazy, la candidate du PS à l’élection présidentielle, s’engage à « développer » un troisième aéroport francilien et à « maîtriser la hausse du trafic aérien ».
« Si je suis en situation de le faire, je mettrai en place une politique déterminée pour maîtriser la hausse du trafic aérien », écrit Mme Royal en précisant ses priorités: substitution du rail à l’aérien, « développement d’une troisième plate-forme en Ile-de-France », limitation de l’usage de Roissy, renforcement des aides aux riverains, révision du Plan d’exposition au bruit.
Dans ce courrier daté du 6 avril 2007, communiqué à l’AFP, et signé de la main de la candidate, Ségolène Royal se dit favorable à « l’adoption d’un texte législatif » s’inspirant de la proposition de loi déposée par M. Blazy en mars.

Ce texte qui reprend les principales doléances des associations de riverains prévoit un plafonnement du trafic, un couvre-feu nocturne, une meilleure indemnisation des riverains et le développement d’un troisième aéroport.
La candidate estime que le « gouvernement a grandement contribué à détériorer une situation qui était déjà très difficile » en « abandonnant » notamment « dès mai 2002 le projet de 3eme aéroport à Chaulnes ».
Rejeté par la quasi-totalité des collectivités locales concernées, notamment parce qu’il ne prévoit aucun plafonnement du trafic aérien, le Plan d’exposition au bruit de Roissy qui réglemente pour les années à venir les constructions aux abords de l’aéroport a été validé par les préfets des cinq départements concernés début avril.

Vos réactions sur le Moniblog des transports et de la mobilité

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X