Transport et infrastructures

Ségolène Royal favorable à un troisième aéroport francilien

Dans un courrier envoyé au député-maire de Gonesse (Val-d’Oise) Jean-Pierre Blazy, la candidate du PS à l’élection présidentielle, s’engage à « développer » un troisième aéroport francilien et à « maîtriser la hausse du trafic aérien ».
« Si je suis en situation de le faire, je mettrai en place une politique déterminée pour maîtriser la hausse du trafic aérien », écrit Mme Royal en précisant ses priorités: substitution du rail à l’aérien, « développement d’une troisième plate-forme en Ile-de-France », limitation de l’usage de Roissy, renforcement des aides aux riverains, révision du Plan d’exposition au bruit.
Dans ce courrier daté du 6 avril 2007, communiqué à l’AFP, et signé de la main de la candidate, Ségolène Royal se dit favorable à « l’adoption d’un texte législatif » s’inspirant de la proposition de loi déposée par M. Blazy en mars.

Ce texte qui reprend les principales doléances des associations de riverains prévoit un plafonnement du trafic, un couvre-feu nocturne, une meilleure indemnisation des riverains et le développement d’un troisième aéroport.
La candidate estime que le « gouvernement a grandement contribué à détériorer une situation qui était déjà très difficile » en « abandonnant » notamment « dès mai 2002 le projet de 3eme aéroport à Chaulnes ».
Rejeté par la quasi-totalité des collectivités locales concernées, notamment parce qu’il ne prévoit aucun plafonnement du trafic aérien, le Plan d’exposition au bruit de Roissy qui réglemente pour les années à venir les constructions aux abords de l’aéroport a été validé par les préfets des cinq départements concernés début avril.

Vos réactions sur le Moniblog des transports et de la mobilité

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X