Paysage

Sécurité et réseaux : Prettre Espaces Verts montre l’exemple

Mots clés :

Aménagements extérieurs

-

Apprentissages

15 des 65 salariés de Prettre Espaces Verts ont passé avec succès le questionnaire à choix multiple sur la sécurité à proximité des réseaux. Selon l’organisme de formation Tecomah, l’entreprise francilienne offre le premier exemple de conformité au cadre fixé par l’arrêté du 22 décembre dernier.

« Nous avons choisi d’anticiper l’échéance du 1er janvier 2017 pour nos cadres comme pour nos opérateurs ». P-DG de la SAS Prettre Espace Verts qui emploie 65 salariés à Méré (Yvelines), Nicolas Prettre commence 2016 avec un record en matière de prévention : selon l’organisme de formation Tecomah, spécialisé dans les travaux publics et les espaces verts, il s’agirait du premier exemple de mise en conformité avec l’arrêté du 22 décembre dernier relatif au contrôle des compétences des personnes intervenant dans les travaux à proximité des réseaux. L’obligation concerne 200 000 professionnels, selon le ministère de l’Ecologie.

 

100% de réussite

 

L’obtention des certificats de conformité suppose le passage du « Test QCM AIPR ». Le questionnaire à choix multiples comprend 40 questions pour les concepteurs et encadrants, et 30 pour les opérateurs. Les candidats disposent d’une heure pour répondre, et doivent cumuler 60% de la meilleure note possible, en dépit des points négatifs affectés aux mauvaises réponses. L’organisme de formation doit assister les candidats qui éprouveraient des difficultés de lecture, obligation à laquelle Tecomah s’est pliée pour l’un des collaborateurs de Prettre Espaces Verts. Cinq des 11 opérateurs testés ont obtenu la note de 60 sur 60. Une journée de formation a précédé le passage des tests, avec des déclinaisons spécifiques pour chacune des deux populations. Quatre cadres ont également passé l’épreuve.

 

Culture de la prévention

 

Le dirigeant de l’entreprise explique sa volonté de devancer l’échéance par la culture de la sécurité qu’il développe dans son personnel. La PME s’enorgueillit d’avoir mis en place un plan de prévention, sous l’œil des élus de son Comité hygyiène, sécurité et conditions de travail. « D’ici à la fin 2017, je souhaite que 50% de nos salariés se mettent en conformité, d’autant que l’obligation concerne les réseaux aériens autant que les souterrains », insiste Nicolas Prettre, qui dirige depuis 2009 l’entreprise créée en 1980 par son père.

Les occasions de travailler à proximité des réseaux font partie du quotidien de l’entreprise dont le rayon d’action couvre toute l’Ile-de-France : le chantier du transport en commun en site propre Massy-Saclay ou la rénovation de la base de loisirs de Vaires-Torcy en constituent des exemples emblématiques. Rassurant pour les maîtres d’ouvrage, le respect de la règle pourra aussi faciliter l’accès à de nouvelles commandes : « Nous ne manquerons pas d’en faire état dans nos mémoires techniques », annonce le P-DG.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X