Energie

Schneider Electric : l’avenir passe par les objets connectés

Mots clés : Entreprise du BTP - Industriels du BTP - Innovations

« Vivre et travailler en 2030 », c’était le thème de la journée dédiée à l’innovation organisée par Schneider Electric début avril à Paris. Jean-Pascal Tricoire, le P-DG du groupe français, a présenté les grandes orientations pour les années à venir. Collecte de données, stockage, autoconsommation, micro-réseaux… Autant de sujets abordés qui, de plus en plus, s’éloignent des projections futuristes pour se rapprocher du quotidien.

Pantalon anthracite, col roulé noir, micro-oreillette, Jean-Pascal Tricoire arpente la scène de l’« Innovation Summit » de Schneider Electric devant une salle comble. « Il y a de la vie là où il y a de l’énergie, et elle se doit d’être connectée », scande-t-il en anglais.
« Connecté », c’est le maître-mot de l’Internet des objets dont Schneider Electric se veut le leader. « Dans les cinq prochaines années, cinquante fois plus d’objets que de personnes vont être connectés à Internet, rappelle le p-dg, c’est un immense potentiel d’efficacité énergétique. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X