Droit Social

Santé au travail – gare aux abus des pots alcoolisés !

Mots clés : Risque sanitaire - Travail

Les pots organisés dans les entreprises font partie des habitudes culturelles dans le BTP. La consommation d’alcool lors des festivités n’est toutefois pas sans danger juridique. D’où la nécessité d’encadrer ces pratiques dans le règlement intérieur.

Pots de fin de chantier, de fin de semaine ou de début d’année… Les moments de convivialité ne manquent pas dans le BTP. L’employeur ne doit pas pour autant négliger les règles à respecter en cas de festivités arrosées. Le Code du travail n’autorise aucune autre boisson alcoolisée que « le vin, la bière, le cidre, le poiré et l’hydromel » sur le lieu de travail. Le texte interdit d’ailleurs, sous peine de sanctions pénales, de laisser entrer ou séjourner dans les lieux de travail des personnes en état d’ivresse. Car l’organisation de pots alcoolisés pendant le temps de travail ne va pas sans risque. D’abord d’accident du travail si les salariés reprennent leur poste ensuite. « La chute de hauteur après un pot le midi est l’exemple le plus classique, illustre Yves Nicol, avocat au barreau de Paris. Sans compter le risque d’altercations ou de rixes sur le chantier, qui n’est pas une hypothèse d’école dans le BTP. »

Encadrer la...

Vous devez être abonné au Moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X