Construction Numérique

Samsung immerge les entreprises dans l’ère numérique à l’Innovation Week 2016

Les modes de travail n’auront bientôt plus rien à voir avec ceux d’aujourd’hui. À l’occasion de son événement B2B annuel, Samsung a invité les entreprises à découvrir comment le numérique va améliorer les métiers.

Le futur est déjà là : des équipes formées de manière immersive grâce à des casques de réalité virtuelle ; des projets conçus sur des tables tactiles géantes ; et tous les objets, jusqu’au moindre interrupteur mural, interconnectés pour créer et commercialiser de nouveaux services. Ces thèmes, et bien d’autres, ont fait partie des ateliers de l’Innovation Week 2016, un événement annuel qu’organise le fabricant de produits high-tech Samsung pour montrer aux entreprises combien la transformation digitale peut bénéficier à leurs métiers.

« C’est la seconde fois que nous organisons cet événement. L’année dernière, nous ne nous adressions qu’aux acteurs de la distribution. Cette année, nous avons voulu nous ouvrir à d’autres secteurs, dont l’industrie et le bâtiment, parce que la transformation digitale comme relais de croissance s’impose à tous les secteurs d’activité. Et parce que nous pouvons leur proposer désormais des solutions tangibles qui vont leur faire gagner du temps, de la place et des marchés encore inédits », se félicite Jean-Hwan Kim, en charge des solutions d’entreprise chez Samsung. 

S’immerger dans la 3D pour être opérationnel sur le terrain

Ainsi, l’événement a fait la part belle aux casques de réalité virtuelle qui immergent leurs utilisateurs dans des univers virtuels en 3D. C’est aussi attractif qu’un jeu vidéo, mais cette solution présente ici un intérêt autrement plus opérationnel. Elle permet d’appréhender comme jamais auparavant les risques et les domaines d’application d’un environnement dans lequel un salarié va devoir travailler. « Dans le secteur du bâtiment, il s’agit de préparer des personnels à des manipulations sur des équipements complexes. La réalité virtuelle immersive sert aussi à les sensibiliser aux dangers de chute qui existent, par exemple, lorsqu’ils opéreront une manœuvre sur une plateforme située à 10 m du sol », commente l’un des ambassadeurs de Samsung qui a assuré la visite lors de l’événement.

« Il est toujours compliqué de former un opérateur, car on lui donne une préparation standard qui ne s’applique pas à la configuration des lieux ou des outils qu’il va rencontrer. Mais si on ne peut pas recréer toutes les situations de manière physique, on peut, en revanche, toutes les simuler en réalité virtuelle. Dans cette configuration les personnels s’entraînent dans un environnement au plus proche de la réalité et sont immédiatement opérationnels une fois qu’ils arrivent sur un chantier », expose Jean-Hwan Kim. Et de brandir un casque Samsung sur lequel s’exécute une application de formation immersive conçue par un géant pétrolier pour les salariés de ses stations-service.

Concevoir des projets autrement

Parmi les concepts qui vont raccourcir les délais, Samsung a montré que l’on est bien plus productif si l’on remplace la table sur laquelle on discute d’un projet par un écran tactile géant. Supportant jusqu’à 40 points de contact en simultané, cette table-écran de 55 pouces permet à tous les intervenants situés autour de manipuler des documents numériques, de les faire glisser, de les agrandir, de les ranger, etc. Ces documents sont des plans, des photos, des vidéos apportés par les tablettes ou PC de chacun, puis simplement « glissés » du doigt sur la table. Il n’y a plus de piles de papiers encombrantes, ni d’information qui s’égare.

Autre séquence : celle où l’on discute de la stratégie, de la faisabilité ou encore du planning d’un chantier. Ici, le classique projecteur de présentation PowerPoint est remplacé par trois grands écrans muraux. Dans cette configuration, où l’on va plus rechercher l’affichage que le tactile, chaque participant a le pouvoir de partager à tout moment depuis son PC des documents sur les écrans. « La réunion gagne d’autant en efficacité qu’il n’y a plus une personne qui présente le projet et prend les questions à la fin. Il y a une vraie interactivité entre tous durant la réunion et il devient bien plus simple de confronter ses éléments », a poursuivi un des ambassadeurs de Samsung. 

Trouver des relais de croissance grâce à l’Internet des objets

Gagner en productivité, mais aussi être à l’avant-garde. Samsung a mis au point une solution appelée « Artik Cloud » qui permet à tous les objets connectés de communiquer ensemble. L’industriel des installations électriques Legrand fait partie des célébrités françaises qui ont embrassé le concept. Le fabricant a montré qu’il a été au-delà du thermomètre ou de la caméra qui remontent des informations de surveillance. Legrand a ainsi mis au point des interrupteurs muraux qui déclenchent des événements numériques, comme par exemple la projection de vidéos ou d’une alarme sur le smartphone de certains personnels. Son credo : imaginer des usages qui n’existent pas encore et les implémenter pour créer de nouveaux services dans l’éventail de ses activités.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X