Industrie/Négoce

Saint-Luc en quête de notoriété

Mots clés : Peinture

Contribuer à renforcer l’indépendance des distributeurs face à l’influence croissante des industriels et de leurs réseaux. Telle est l’ambition de Saint-Luc, la marque de peinture fondée en 1987 par le GAD, groupement de distributeurs indépendants. Une ambition qui passe notamment par une notoriété améliorée.

C’est l’une des spécificités du secteur de la Décoration, les grands industriels ont développé au cours de ces dernières décennies des stratégies d’intégration. A la fois industriels et distributeurs, ils représentent aujourd’hui plus de la moitié du marché et continuent d’ailleurs à progresser, même si le rythme tend à se ralentir. Ce constat, le Groupement Action Distribution (GAD), structure fondée en 1949 qui réunit aujourd’hui 18 distributeurs indépendants (pour  110 points de vente et un chiffre d’affaires cumulé d’environ 190 ME), l’a fait depuis évidemment longtemps, au moins depuis 1987, date de naissance des peintures Saint-Luc (du nom de l’évangéliste, saint-patron des artistes peintres et sculpteurs). « Comme toutes les MDD –marque de distributeur- Saint-Luc veut contribuer à renforcer l’indépendance des distributeurs face aux industriels et à leurs réseaux. Elle fonde sa stratégie sur le...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X