Entreprises de BTP

Saint-Gobain : résultats en hausse, prévisions à la baisse

Le groupe Saint-Gobain a réalisé sur les neuf premiers mois de 2001 un chiffre d’affaires en hausse de 7,6%, à 22,932 milliards d’euros contre 21,302 milliards d’euros sur la même période de 2000.
Mais en raison du ralentissement et des incertitudes économiques, le groupe présidé par Jean-Louis Beffa, table désormais sur une progression de 1 à 5%, contre une hausse de 10% visée auparavant.

Par type d’activité, le pôle matériaux haute performance a enregistré sur neuf mois une chute de 22,8% de son chiffre d’affaires, à 3,080 milliards d’euros, compte tenu de l’effet de la déconsolidation d’Essilor. A structure comparable, ce chiffre d’affaires ne recule que de 2,6%. Ce pôle subit le « recul continu du marché mondial de l’électronique », auquel est venu s’ajouter au troisième trimestre « une décélaration de la plupart des marchés industriels », a souligné Saint-Gobain.

Le pôle verre a réalisé sur neuf mois un chiffre d’affaires de 8,906 milliards d’euros, en hausse de 6% (+4,5% à structure comparable).

Sur neuf mois, le pôle habitat a enregistré un chiffre d’affaires de 11,132 milliards d’euros, en forte progression de 23,4% (+1,8% à structure comparable). Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires de ce pôle a continué d’augmenter, « en particulier dans les branches matériaux de Construction et canalisation ».

Enfin, la branche distribution bâtiment a elle « connu un bon niveau d’activité en France et en Grande-Bretagne », mais elle a souffert en Allemagne de « la poursuite du ralentissement du marché de la construction ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X