Industrie/Négoce

Saint-Gobain : « Nous regardons très attentivement ce qui se passe dans les objets connectés »

Mots clés : Industriels du BTP

Mi-janvier, la start-up française Qivivo, qui commercialise un thermostat intelligent, a annoncé une levée de fonds de 900 000 euros, notamment auprès de Saint-Gobain. Les objets connectés pour la maison intéressent de plus en plus l’industriel spécialiste de l’habitat comme l’explique Gérald Fafet, directeur général de Saint-Gobain Recherche.

Pourquoi le groupe Saint-Gobain a-t-il choisi d’investir dans la société Qivivo ?

Gérald Fafet : Saint-Gobain a une politique d’ouverture vers les start-up depuis plusieurs années. C’est dans ce contexte que nous avons identifié cette société et avons été amenés à nous intéresser à son thermostat intelligent. Nous avons échangé autour du contenu technique du produit. Ce rapprochement s’est fait à un moment où Qivivo procédait à une nouvelle levée de fonds, nous avons donc saisi cette opportunité d’investir dans l’entreprise. Cela nous intéresse de savoir comment ce type d’objet connecté fonctionne, comment on le commercialise. Si notre investissement finit par être rentable, tant mieux, mais c’était surtout une opportunité d’aider une start-up en lien avec nos activités, qui plus est française.

Comment les objets connectés peuvent-ils entrer en complémentarité avec les activités traditionnelles de Saint-Gobain ?

G.F. : Le travail de cette start-up sur le diagnostic du logement individuel fait écho à nos propres travaux. Saint-Gobain s’intéresse depuis longtemps à  la notion de confort dans l’habitat, qu’il soit thermique, acoustique, concerne la qualité de l’air, la sécurité ou l’éclairage. De plus en plus d’objets connectés permettent d’améliorer ce confort et de le mettre à portée des utilisateurs finaux de nos matériaux. Nos démarches sont donc tout à fait complémentaires.

Investissement dans Qivivo, partenariats avec des start-up dans le cadre de votre structure internationale Nova… Pour Saint-Gobain, l’open innovation devient-elle incontournable ?

G.F. : En effet, ces initiatives représentent bien la façon dont Saint-Gobain fait de l’open innovation. Elles sont un moyen pour nous de trouver des leviers de développement de nos métiers traditionnels sur le confort et de veiller à ce que rien de ce qui sera important dans ces domaines dans le futur ne nous échappe. Nous regardons très attentivement ce qui se passe dans les objets connectés et les perspectives que ces technologies ouvrent pour le marché de la rénovation énergétique. Rendez-vous dans quelque temps pour voir ce que nous avons en tête sur ce sujet !

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X