Industrie/Négoce

Saint-Gobain ne lâche pas Sika

Mots clés : Industriels du BTP

L’accord conclu entre Saint-Gobain et la famille Burkard au sujet de la vente de Sika, spécialiste en produits chimiques pour la construction et l’industrie, a été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2017.

Le feuilleton Sika / Saint-Gobain n’est pas près de se terminer. Conformément à l’accord conclu entre Saint-Gobain et la famille Burkard portant sur la vente des actions de Schenker-Winkler Holding (SWH), qui détient la majorité des droits de vote de Sika, Saint-Gobain a exercé son option qui permet d’étendre la validité de l’accord au 31 décembre 2017. Après cette date, Saint-Gobain aura la possibilité de prolonger encore ce document pendant une durée pouvant aller jusqu’au 31 décembre 2018.

Rappelons que l’industriel a annoncé son projet d’acquisition de Sika à la fin de l’année 2014. Depuis, il se heurte à l’opposition farouche de la direction, du conseil d’administration, des cadres et de la majorité des actionnaires, du spécialiste en produits chimiques pour la construction et l’industrie.

Cette nouvelle extension de l’accord de cession manifeste à nouveau l’alignement entre la famille et Saint-Gobain et leur détermination inchangée. Lors de l’annonce des résultats annuels de Saint-Gobain, Pierre-André de Chalendar, P-DG de l’entreprise, disait attendre « avec confiance, patience et détermination la fin de la procédure judiciaire sur Sika ».

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X